Nouveau !

tuile_telephones_1.jpg

Actualités

Build 2019 : Microsoft va ouvrir complètement Quantum son kit de développement quantique

Lors de sa grand'messe Build 2019 Microsoft n'a pas oublié la programmation quantique, domaine d'avenir sans aucune doute.

Microsoft dispose d'une suite d'outils de programmation quantique : le Microsoft Quantum Development Kit. Ce kit permet aux développeurs d'aborder tous les stades du cycle de vie de la programmation quantique, de l’apprentissage des concepts quantiques de base au codage de leur première application quantique.

L'année dernière, Microsoft a déjà ouvert plusieurs parties du Quantum Development Kit, dont les bibliothèques et les exemples.

Dans le contexte de Build 2019, Microsoft a annoncé l'ouverture complète kit de développement Quantum, y compris le compilateur Q # et les simulateurs quantiques. Ceci dès cet été.

En ouvrant le kit de développement Quantum dans GitHub, nous permettons aux développeurs de contribuer aux côtés d'une communauté émergente de programmeurs en informatique quantique.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 semaines 4 heures Lire la suite...

Microsoft Project xCloud : le "Netflix du gaming" devient une réalité, les essais publics approchent

Phil Spencer, le directeur de la division Xbox a confirmé l'information sur Twitter.

Publié il y a 2 semaines 4 heures Lire la suite...

[Promo] Le smartphone Motorola One à 163 €

Le site espagnol d'Amazon propose ce smartphone Motorola à seulement 163,17 € (avec les frais de livraison), au lieu de 199 € en temps normal dans les boutiques en ligne françaises.

Publié il y a 2 semaines 5 heures Lire la suite...

Game of Thrones S08E04 : un gobelet Starbucks a été oublié dans l’épisode

Un gobelet Starbucks s'est invité au banquet de Winterfell.

Publié il y a 2 semaines 6 heures Lire la suite...

Mozilla corrige un gros bug qui bloquait les extensions Firefox

Mozilla lance la version 66.0.4 afin de corriger un bug bloquant l’installation des extensions. Toutefois, certains problèmes persistent.

Publié il y a 2 semaines 7 heures Lire la suite...

Smartplug : quelle est la meilleure prise électrique connectée ?

Les smartplugs sont des prises communiquant en Wi-Fi ou en Bluetooth. Elles constituent un moyen abordable de contrôler le fonctionnement et la consommation d'un ou de plusieurs appareils électriques du foyer.

Publié il y a 2 semaines 8 heures Lire la suite...

//BUILD/ 2019 : .Net est mort, vive le nouveau .Net

Comme chaque printemps, nous enchainons les grosses conférences développeurs : Build (ex-PDC) de Microsoft, I/O de Google et la WWDC d’Apple. Cette année, BUILD et Google I/O se chevauche alors que la WWDC patiente début juin.

Pour cette journée, les équipes Microsoft ont dévoilé beaucoup de choses ! Une des grosses annonces est le futur .Net framework 5.0 qui ne va pas ressembler à la lignée actuelle. .Net 5.0 sera en réalité la vNext de .Net Core. Une manière pour l’éditeur de rassurer les développeurs tout en mettant à la poubelle l’appellation .Net Core qui pouvait prêter à confusion. 

Cette version, et donc pour la première fois, .Net va cibler les OS Apple, Linux et Android sans oublier les WebAssembly. Bref, le but est d’unifier et d’être multi plates-formes. Côté outillage on reste sur du classique : Visual Studio ou Visual Code et même la CLI. .Net 5 est donc un mélange entre .Net, .Net Core et Mono. Si .Net Core 3 est toujours envisagée pour cet automne, .Net 5 sortira vers novembre 2020. .Net Core 3 était prévu pour cet automne. Cette version sera supportée par les futures versions de VS 2019 et des autres éditions. Une première préversion est attendue pour le 1er semestre 2019.  

L’ambition est donc grande et le faux pas interdit :

  • Avoir un unique framework et un unique runtime .Net
  • Profiter de .Net Core, Xamarin et Mono pour améliorer et rendre .net plus moderne

Microsoft a aussi annoncé que .Net Core continue à exister et à être en open source. Une interopérabilité avec Java est prévue, ainsi que pour Objective-C et Swift. Il manque Kotlin pour être complet. CoreFX sera optimisé et disponible sur plus d’OS. Toutes les apps .Net 5 utiliseront la couche CoreFX. 

Microsoft annonce aussi un gros travail sur l’optimisation, la gestion mémoire, l’empreinte mémoire et les compilateurs : on aura droit à un compilateur AOT basé sur LLVM. Blazor utilise déjà l’outil provenant de Mono.

Si on résume l’agenda :

.Net Core 3 : septembre, version non LTS

.Net Core 3.1 : version LTS vers novembre 2019

.Net 5 : novembre 2020

.Net 6 / 7 / 8 : 2021, 2022 et 2023

Tiens cela me rappelle étrangement la roadmap de Java dévoilé par Oracle il y a bientôt 3 ans et qui avait finalement explosé pour faire des itérations tous les 6 mois. 

Avec .Net 5, Microosft ne veut pas se laisser enfermer par les annonces attendues chez Google et Apple pour l’unification des OS ou du moins des modèles de développement. 

Microsoft a aussi dévoilé le nouveau Edge, le navigateur basé sur Chromium, le moteur qui anime Chrome. La pré-version est disponible sur Windows 10, la version iOS est annoncée. Autre annonce, la disponibilité de ML.Net 1.0, le moteur machine learning de Microsoft. La plateforme est disponible pour Windows, Azure, PowerBI, pour ne citer que les principales. On peut le coder en C# et en F#. Un modeleur, en pré-version, est aussi disponible, pour simplifier la création des modèles. Autre outil en pré-version, ML.Net CLI. 

Quelques autres annonces :

L’arrivée prochaine Fluid Framework, une nouvelle plateforme web qui propose de nouvelles façons de collaborer grâce à un format modulaire de document. Il proposera de :

    • Importer du contenu depuis le web ou d’autres applications et le décomposer en différents modules ;
    • Offrir des expériences performantes et collaboratives de création, à des vitesses inégalées sur le marché ;
    • Intégrer des agents intelligents pour assister les équipes dans leur process d’idéation : recherches de contenus, suggestions de visuels, identifications d’experts, traductions de données, et plus encore ; Plus tard cette année seront disponibles :
    • Un SDK de Fluid Framework pour les développeurs ;
    • Les premières expériences Microsoft 365 alimentées par Fluid Framework.

Kubernetes Event-Driven AutoScaling (KEDA) est un composant Open Source. Il prend en charge le déploiement de conteneurs sur Kubernetes avec une approche serverless événementielle. Dorénavant disponible en préversion publique, KEDA représente une nouvelle option d’hébergement pour les fonctions Azure qui peuvent être déployées en tant que conteneur dans les clusters Kubernetes, ce qui permet d’utiliser le modèle de programmation Azure Functions et son contrôleur de mise à l’échelle avec toute implémentation de Kubernetes, dans le Cloud ou on-premises avec OpenShift.

Les développeurs sont donc à la fête et les annonces sont très prometteuses. 

François Tonic

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 semaines 16 heures Lire la suite...

Grand Theft Auto 6 : on en sait un peu plus sur le jeu, mais il va falloir être patient

Un testeur du jeu a publié des informations sur la suite très attendue de GTA.

Publié il y a 2 semaines 21 heures Lire la suite...

Visual Studio Code supporte Java 12

Microsoft constate que Java évolue désormais à un rythme plus rapide et entend suivre ce rythme. Grâce à la mise à jour amont de JDT, vous pouvez construire votre projet avec les fonctionnalités Java 12 au sein de Visual Studio Code, souligne Microsoft. Pour cela, vous devez ajouter quelques paramètres à votre fichier pom.xml

<build>
    <plugins>
        <plugin>
            <groupId>org.apache.maven.plugins</groupId>
            <artifactId>maven-compiler-plugin</artifactId>
            <version>3.8.0</version>
            <configuration>
                <source>12</source>
                <compilerArgs>--enable-preview</compilerArgs>
            </configuration>
        </plugin>
    </plugins>
</build>

Visual Studio Code apporte aussi de nombreuses améliorations destinée à aider les débutants à prendre contact avec Java. Cf le bilet mentionné ci-dessus.

Le débogueur apporte des améliorations très intéressantes. Par exemple, il montre désormais la structure logique des List et des Map au lieu de leur disposition physique, tout en vous permettant de revenir à cette dernière si vous préférez.

Dans l'éditeur, les exceptions sont désormais mises en exergue en affichant des informations supplémentaires dès qu'elles se produisent, sans qu'il soit besoin de les survoler.

Quand une exception se produit, vous pouvez désormais cliquer sur la trace de la pile pour visualiser le code des fonctions appelantes.

Visual Studio Code peut être téléchargé depuis son site officiel.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 semaines 22 heures Lire la suite...

Facebook coin : le projet de cryptomonnaie se précise

La société a déjà approché plusieurs gros investisseurs pour l’aider à développer sa cryptomonnaie.

Publié il y a 2 semaines 22 heures Lire la suite...

Spider-Man far from Home se paie une nouvelle bande-annonce pleine de spoilers

La nouvelle bande-annonce de Spider-Man for from Home vient d'arriver. Attention : si vous n'avez pas encore vu Avengers Endgame, mieux vaut éviter de la regarder.

Publié il y a 2 semaines 22 heures Lire la suite...

Tendances 2019 : JavaScript est le langage le plus utilisé et Python devance Java selon SlashData

Slashdata vient de publier les résultats de sa 16ème enquête 'Développeurs Economics'. Cette enquête a touché 19 000 développeurs répartis dans 165 pays. Elle s'est déroulée entre novembre 2018 et février 2019 et veut donner les tendances 2019 en matière de développement informatique.

Selon cette enquête, JavaScript est le langage de programmation le plus utilisé, tous domaines confondus. Selon SlashData, il y a 11,7 millions de développeurs JavaScript actifs de par le monde. Ces développeurs travaillent principalement dans le web et le cloud, tandis que c'est dans le machine learning et les IoT que JavaScript est le moins présent.

Cette 16ème enquête SlashData confirme également la bonne forme de Python, en confirmant l'index TIOBE, l'index PyPL, ou l'Octoverse Report de GitHub. Pour SlashData, Python est le 2ème langage le plus utilisé, avec 8,2 millions de développeurs actifs. A l'inverse de JavaScript, c'est dans le machine learning et les IoT que Python est le plus utilisé. L'enquête enfonce une porte ouverte en soulignant que c'est dans les jeux et le mobile que Python est le moins utilisé :-) A remarquer quand même que Python n'est pas populaire pour le développement web.

Viennent ensuite Java avec 7,6 millions de développeurs, C# 6,7 millions et  C/C++ 6,3 millions.

A remarquer, cette enquête s'intéresse à la présence des femmes dans le monde du développement. Celles-ci sont de plus en plus présentes :-) Mais étrangement, d'autant plus présentes que les entreprises sont importantes en taille.

Les femmes informaticiennes développent, font de la conception d'interfaces ou de la conception graphique. Mais elle sont peu présentes en administration système ou base de données et dans la direction des équipes.

A remarquer encore, Scrum est la méthode agile la plus utilisée, selon cette enquête, qui peut être téléchargée sur le site de SlashData, moyennant une inscription.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 semaines 22 heures Lire la suite...

Sortie de GCC 9.1 avec support de C++17 et du langage D

GCC, pour GNU Compiler Collection est un ensemble de compilateurs développés par le projet GNU. Cette suite d'outils permet de compiler du code écrit en de nombreux langages :  Ada, C, C++, D, Fortran, Go, Java ou encore Objective-C. Les développeurs de GCC vient d'annoncer la sortie de GCC 9.1.

Son nom ne le laisse pas supposer, mais GCC 9.1 est une version majeure de GCC, en fait la première mouture de la branche 9.x, qui suit GCC 8.3 sortie en février 2019.

La note de version  est pour le moins volumineuse.

Dans cette note de version, on remarque principalement le support de C++17. GCC est toujours en avance dans l'implémentation du standard C++.  Ainsi C++17 était déjà supporté dans GCC 8.2. Mais ce support était jusqu'ici expérimental. Avec GCC 9.1, le support du langage C++ est complet et officiel.

Dans GCC 9.1, on trouve également un début de support de C++ 2a. Ce support est bien entendu expérimental. Le support complet doit arriver en 2020.  

A remarquer encore : les spécifications OpenMP 5.0 sont partiellement prises en charge pour C et C++.

Enfin, comme promis en novembre 2018, GCC 9.1 vient avec un frontal pour le langage D. Ce frontal supporte D version 2.076. GCC fournit encore la librairie d'exécution de D.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 semaines 23 heures Lire la suite...

[Promo] La TV Samsung UE43NU7405 à 400 €

Une vente Flash de Darty propose ce téléviseur Samsung à 399,99 €, au lieu de 499,99 € en temps normal.

Publié il y a 2 semaines 23 heures Lire la suite...

Amazon : des entrepôts entièrement automatisés d'ici une dizaine d'années ?

Amazon souhaite développer des centres logistiques entièrement automatisés, mais la technologie ne le permet pas encore.

Publié il y a 2 semaines 1 jour Lire la suite...

Microsoft offre des Xbox One inspirées de Godzilla

Quatre consoles sur le thème de Godzilla sont à gagner.

Publié il y a 2 semaines 1 jour Lire la suite...

[Promo] L’enceinte Libratone Zipp à 160 €

Alors qu'elle est commercialisée à 251 € chez Amazon, une offre de la Fnac la propose à seulement 159,99 €. Il s'agit du modèle gris.

Publié il y a 2 semaines 1 jour Lire la suite...

Avengers Endgame franchit la barre des 2 milliards et bat Titanic

Le film continue à exploser les records et devient le deuxième plus gros succès de l’histoire du cinéma.

Publié il y a 2 semaines 1 jour Lire la suite...

Un homme avale son AirPod et l’entend biper dans son estomac

L’utilisateur a localisé son AirPod dans son ventre grâce au système de tracking d’Apple.

Publié il y a 2 semaines 1 jour Lire la suite...

PornHub souhaiterait racheter Tumblr pour lui redonner "sa gloire d'antan"

Corex Price, le vice-président du site PornHub ne cache pas son intérêt pour la plateforme de microblogging.

Publié il y a 2 semaines 1 jour Lire la suite...

Game of Thrones : l’auteur confirme 3 spin-offs en préparation

George R. R. Martin révèle de nouvelles informations sur les futurs spin-offs de GoT.

Publié il y a 2 semaines 1 jour Lire la suite...

[Promo] La tablette Microsoft Surface Go 64 Go à 370 €

Alors que cette tablette est vendue à 449 € par Microsoft, elle est proposée actuellement par Amazon à seulement 370,50 €.

Publié il y a 2 semaines 1 jour Lire la suite...

Apple est accusé de mentir sur l’autonomie de ses iPhone

Des tests révèlent des performances 51% inférieures aux revendications de la marque.

Publié il y a 2 semaines 1 jour Lire la suite...

[Test] Xiaomi Mi 9 SE : quelques loupés, mais aussi pas mal de qualités

Après un Mi 9 qui nous avait séduits, mais totalement conquis, il est temps de s'intéresser maintenant à son petit frère : le Mi 9 SE.

Publié il y a 2 semaines 1 jour Lire la suite...

Le Solitaire de Windows fait une entrée inattendue au panthéon des jeux vidéo

Le Solitaire aura 30 ans l’année prochaine. Son entrée au panthéon des jeux vidéo prouve l’existence d’un vaste marché pour le casual gaming.

Publié il y a 2 semaines 2 jours Lire la suite...

OnePlus 7 Pro : de nouveaux visuels confirment 3 capteurs à l’arrière et des bords incurvés

De nouvelles images montrent le prochain OnePlus 7 Pro. L’appareil se démarque par la finesse de ses bordures et ses bords incurvés.

Publié il y a 2 semaines 2 jours Lire la suite...

Sonic le film : suite au tollé provoqué par le trailer, le réalisateur promet des changements

Jeff Fowler a entendu le message des fans. Il changera le design de Sonic, sans apporter plus de détails. Mais Paramount parviendra-t-il à sortir le film à temps ?

Publié il y a 2 semaines 3 jours Lire la suite...

Fibre optique : l’Arcep publie un petit guide pour mettre fin aux idées reçues

Le déploiement de la fibre optique continue. L’Arcep lance un guide pratique afin de préciser les droits et les obligations de chaque entité.

Publié il y a 2 semaines 3 jours Lire la suite...

Les Maîtres de l’univers : on sait maintenant qui tiendra le rôle de Musclor dans le film

Noah Centino participera au reboot des Maîtres de l’univers, le comédien l’ayant confirmé sur le plateau de Jimmy Fallon. La sortie du film est cependant décalée à 2020.

Publié il y a 2 semaines 3 jours Lire la suite...

Valve Index : le casque de réalité virtuelle officiellement présenté en détail

La version complète est disponible en précommande à partir de 1079€.

Publié il y a 2 semaines 3 jours Lire la suite...

Instagram : comment télécharger une vidéo IGTV ?

Vous souhaiteriez regarder vos vidéos Instagram hors ligne ? Ou les modifier ? C’est facile !

Publié il y a 2 semaines 3 jours Lire la suite...

Facebook bannit des extrémistes, mais leur laisse le temps de déménager

Facebook fait le ménage sur sa plateforme mais continue les gaffes.

Publié il y a 2 semaines 3 jours Lire la suite...

Willow : un reboot du film culte serait en préparation sur Disney+

Un projet de série reprenant la suite des aventures de WIllow est en discussion chez Disney.

Publié il y a 2 semaines 3 jours Lire la suite...

Google : une série de vidéos pour démystifier le référencement

Avis aux webmasters. Après la série de vidéos lancée en mars dernier et consacrée à la prise en compte du JavaScript par le robot de Google pour l'indexation de pages Web, Moutain View lance une autre série de vidéos 'pour démystifier le référencement.

Si Google entretenait moins d'opacité autour de son algorithme, il y aurait sans doute moins besoin de démystifier... :-) Toujours est-il que cette série de vidéo a le mérite d'exister. Pour le moment Google n'a toutefois donné aucune indication précise quant aux sujets qui seront abordés. (toujours l'opacité... :-) Seule une bande-annonce est en ligne pour le moment. La première vidéo concrète devrait être publiée dans la semaine qui suit la grand'messe Google I/O 2019 qui débute mardi 7 mai.

Sur la chaine Google Webmasters.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 semaines 3 jours Lire la suite...

Lancement du robot éducatif Winky

Provenant de l’incubateur de l’École Polytechnique, la start-up Mainbot se donne pour mission de préparer les enfants de 5 à 12 ans au monde de demain en leur enseignant la robotique et la programmation. Pour ce faire, elle a créé Winky, un robot éducatif interactif et personnalisable. Le petit robot sera disponible en précommande à partir du 14 mai prochain sur la plate-forme de financement participatif Ulule pour une date livraison prévue pour début Novembre.

Winky a d’abord été conçu pour aider les enfants à comprendre le fonctionnement d’un robot et à apprendre les bases de la programmation informatique en s’amusant. En effet, les différents comportements du robot sont directement programmables depuis l’application Winky-Lab sur smartphone ou tablette. Il sera également possible d’apprendre à assembler Winky grâce à un tutoriel en 24 étapes.

Pour aller plus loin, l’environnement Winky-Lab permet même aux enfants de créer leurs propres applications Winky. Ils peuvent par exemple transformer Winky en réveil matin ou encore créer eux-mêmes de nouveaux jeux interactifs.

Une fois l’application programmée sur la tablette depuis le Winky-Lab, il est possible d’y jouer de manière autonome avec Winky. Les familles peuvent jouer sans tablette à des jeux intelligents comme le jeu du “memory eyes” un jeu de mémoire où il faut se rappeler des expressions de Winky ou encore au jeu de “la boîte à rythme” où il faut se souvenir de la mélodie qui a été faite avec les zones tactiles de Winky.

Winky sera disponible en précommande sur la plate-forme de financement participatif Ulule à partir du mois du 14 mai 2019 pour une date de livraison prévue en Novembre 2019. Commercialisé à 199 euros à sa sortie, il sera néanmoins possible de le précommander sur Ulule à des tarifs très avantageux à partir de 99 euros pour les plus rapides.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 semaines 3 jours Lire la suite...

[Promo] Le notebook gamer Acer Nitro à 799 €

Un PC portable abordable au format 15,6 pouces pour jouer en toute circonstances.

Publié il y a 2 semaines 3 jours Lire la suite...

Disponibilité de Red Hat Virtualization 4.3

Red Hat annonce la disponibilité dès le mois de mai de Red Hat Virtualization 4.3, la nouvelle version de la plateforme de virtualisation reposant sur la technologie de virtualisation Kernel-based Virtual Machine (KVM) de Red Hat. Red Hat Virtualization 4.3, qui s'appuie sur les fondations de Red Hat Enterprise Linux, est conçue pour offrir une sécurité accrue, une interopérabilité facilitée et une meilleure intégration dans les environnements informatiques d'entreprise.

Red Hat Virtualization est une plateforme logicielle Open Source permettant de virtualiser les workloads Linux et Microsoft Windows. La solution fournit une plateforme évolutive, dotée de capacités d’automatisation et de services visant à simplifier les opérations informatiques..

Red Hat Virtualization 4.3 introduit de nouvelles fonctionnalités et améliorations, notamment :

  • Une technologie SDN (Software-defined networking) étendue- Red Hat Virtualization 4.3 prend en charge les dernières versions de la plateforme Red Hat OpenStack (versions 12, 13 et 14). Cette approche offre davantage de flexibilité et de choix aux clients en matière de solutions SDN grâce à une pile technologique ouverte.
  • Une automatisation plus puissante avec Red Hat Ansible Automation– Red Hat Ansible Automation permet la configuration, le déploiement et la validation automatisés de bout en bout. Les nouvelles fonctionnalités incluent le déploiement de Red Hat Virtualization Manager via Ansible, ainsi que la création et la gestion des ressources physiques et logiques telles que les hôtes, les clusters et les data centers.
  • La prise en charge de IBM POWER9 –La dernière architecture POWER d'IBM, garantit des performances élevées pour le Big data et les workloads de bases de données coûteuses en ressources. Red Hat Virtualization prend en charge l'utilisation de machines virtuelles IBM POWER8 ou POWER9 au sein des data centers.
  • La gestion de systèmes d’exploitation modernes– Grâce au mode « invité » de Red Hat Enterprise Linux 8 beta sur Red Hat Virtualization, les utilisateurs pourront désormais exécuter des workloads de production sur les systèmes d'exploitation Linux. L’opération s’effectue au sein d’un environnement virtualisé. De surcroît, la prise en charge de Red Hat Enterprise Linux 8 sera effective dès sa sortie.

Disponibilité

Red Hat Virtualization 4.3 est disponible en tant que plateforme autonome et en tant qu'offre intégrée au sein de Red Hat Enterprise Linux. La solution est également accessible dans Red Hat Cloud Suite et dans Red Hat Virtualization Suite.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

Sortie de Couchbase Mobile 2.5

Couchbase annonce le lancement de sa dernière version de Couchbase Mobile, une base de données NoSQL embarquée. Couchbase Mobile 2.5 permet aux développeurs de créer des applications mobiles et de gérer les données à l'aide d'un stockage local intégré sécurisé, de capacités de synchronisation avancées et de requêtes de Machine Learning.

Couchbase Mobile 2.5 introduit de nouvelles fonctionnalités pour les entreprises qui capitalisent sur le edge computing pour leurs applications critiques avec :

  • Les requêtes prédictives (via Machine Learning) pour les applications
  • La synchronisation par delta pour les environnements à bande passante limitée
  • Une meilleure traçabilité et des diagnostiques facilités

La nouvelle API de requêtes prédictives permet aux applications mobiles d'utiliser des modèles de Machine Learning afin d’exécuter des requêtes prédictives en local sur des appareils mobiles. Les prédictions de la base de données peuvent être corrélées aux prédictions faites en temps réel à partir de diverses sources locales tel que l’appareil photo.

La synchronisation par delta permet de réaliser des économies de bande passante lors de la synchronisation des données entre un appareil mobile et les serveurs de l’entreprise ou lors de la synchronisation peer-to-peer entre les appareils mobiles. Cette fonction ne synchronise que les parties du document qui ont été modifiées, permettant ainsi de réduire considérablement l'utilisation du réseau et d'accélérer le temps de synchronisation.

Couchbase Mobile 2.5 introduit une prise en charge améliorée de la journalisation ainsi que des rapports de statistiques avancés.

Site : https://www.couchbase.com/products/mobile 

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

YouTube passe la barre des 2 milliards d’utilisateurs par mois

Les statistiques sont toujours en hausse pour la plateforme de streaming.

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

2019 : Une nouvelle ère pour l’utilisation de l’Open Source en entreprise

Le code source ouvert, dit « Open Source », émerge. Chaque société conçoit désormais ses produits et services à partir de cette méthode d'ingénierie logicielle. Lorsqu’un développeur édite une application Open Source, il signifie son intention d’accorder à la communauté tech un accès gratuit au code source, ainsi qu’une opportunité de l’enrichir et de l’améliorer. Les multiples collaborations que ces projets engendrent permettent des percées technologiques significatives tout en rendant les logiciels plus accessibles aux individus qui ne peuvent se permettre les droits de licence.

Le recours à l’Open Source permet d’accélérer les cycles de développement et de réduire les coûts. En revanche, il comporte des risques, puisqu’il ne bénéficie pas du même niveau de contrôle que celui de logiciels développés en interne. Ainsi, lorsqu’une vulnérabilité est identifiée, il peut s’avérer difficile et coûteux de localiser chaque application utilisant un composant risqué.

Comment l’Open Source altère-t-il la chaîne logistique des logiciels ?

Aujourd’hui, 5 millions de bibliothèques Open Source ont été recensées ; mais la croissance est exponentielle, si bien que des millions de développeurs lanceront jusqu’à 500 millions nouvelles bibliothèques d’ici la prochaine décennie. Ce contexte accroît le vecteur de menace pour les entreprises ayant recours à l’Open Source dans leurs applications ; car si celui-ci permet davantage d’efficacité, les développeurs héritent également des vulnérabilités qui s’y associent.

Mettre uniquement l’accent sur le code interne – autrement dit, s’assurer que les développeurs sachent comment coder en toute sécurité et scanner leur travail - ne suffit plus. Un tel focus exclusif laisserait un trou béant dans notre couverture de sécurité, car il faut également penser aux bibliothèques Open Source que les développeurs intègrent dans leur code. Par exemple, le paysage actuel de la sécurité des logiciels est basé en grande partie sur les Vulnérabilités et expositions communes (CVE), si bien qu’aujourd’hui, attendre qu’une vulnérabilité soit ajoutée à une liste publique est tout simplement infaisable.

Cependant, utiliser une bibliothèque à risques ne rend pas nécessairement l’utilisateur vulnérable. En effet, il demeure crucial de garder à l’esprit que d’avoir conscience de la vulnérabilité d’un composant ne suffit pas : il faut également être capable d’identifier si ledit composant est utilisé de telle manière qu’il pourrait rendre cette vulnérabilité aisément exploitable. Prioriser ainsi est essentiel afin de sécuriser l’Open Source de manière appropriée. Dans de nombreux cas, lorsque les développeurs intègrent une bibliothèque open source dans leur code, ils n’en utilisent qu’une partie très réduite – une méthode ou fonctionnalité. Ainsi, même si la bibliothèque est marquée comme vulnérable, les données peuvent tout à fait ne pas avoir été endommagées par la partie défaillante, ou la méthode ou fonctionnalité utilisée peut ne pas avoir été impactée.

Les sociétés qui gèrent leur chaîne logistique de logiciels détiennent un avantage comparatif certain sur celles qui ne font pas de même. En effet, une chaîne logistique de logiciels bien contrôlée et protégée par des analyses fréquentes qui corrige en priorité les composants les plus risqués peuvent permettre de sécuriser son entreprise.

Les tendances dans la sécurité de l’Open Source.

Les composants Open Source vulnérables se répandent dans la plupart des logiciels. De plus, de  récentes études ont montré que les logiciels Open Source étaient parmi les plus lents dans la remédiation de failles une fois découvertes par les entreprises – en moyenne, il faut 93 jours à une entreprise afin de réparer seulement 25% de leurs failles Open Source. Ceci n’est qu’un exemple expliquant pourquoi la sécurité des logiciels Open Source est une problématique déterminante.

Dans le même temps, l’état d’esprit des cyber-attaquants évolue. La prolifération de l’Open Source a modifié l’économie de la cybercriminalité. Les hackeurs peuvent désormais générer plusieurs vulnérabilités en une seule attaque au lieu de pirater les applications une par une. Ainsi, non seulement les bibliothèques Open Source sont-elles de plus en plus ciblées par la cybercriminalité, mais les pirates travaillent à présent à la création d’un code Open Source malicieux que les entreprises incorporent machinalement dans leur base de code. Le ransomware est l’une des menaces les plus connues dans ce contexte.

De plus, le recours croissant au Cloud modifie fondamentalement notre vision de la sécurité informatique. Avec davantage d’applications basées sur le Cloud et un besoin croissant de scanner les vulnérabilités, les entreprises doivent se mettre à bonne échelle rapidement. Car sans l’échelle du Cloud, il est quasiment impossible de suivre le rythme de l’économie digitale.

On commence également à percevoir un changement de focus sur l’automatisation et la livraison continue qui permettent aux sociétés d’intégrer la sécurité dans les opérations des développeurs. Bien que les références du secteur industriels telles que OWASP, PCI, CISQ, NIST et FS-ISAC nécessitent à présent des politiques et contrôles explicites afin de gouverner l’utilisation de composants, de nombreuses entreprises luttent à les mettre en œuvre.

La collaboration Open Source prospérera en 2019

Les tendances en matière de production et consommation de logiciels Open Source sont en train de changer. S’agissant de la consommation, il est difficile d’identifier une entreprise qui n’utilise pas de code Open source pour la conception de ses produits et services.

A chaque instant, des milliers de bibliothèques Open Source sont créées. Celles-ci sont diffusées toujours plus rapidement et dans des sections de plus en plus petites. En définitive, cette croissance accélérée dans la quantité et la rapidité signifie qu’il est essentiel d’évaluer rapidement et fréquemment la sécurité des applications. Dans le même temps, la vitesse de développement des applications croît solidement, ce qui signifie que tout contrôle de sécurité qui ralentit ou interrompt le flux de travail d’un développeur ne sera pas efficace.

La sécurité des applications nécessite aujourd’hui d’être fluide, autrement dit automatisée. Nous aurons besoin de plus en plus d’automatisation et de machine learning afin d’identifier, localiser puis rapporter les vulnérabilités aux développeurs. La coopération entre les équipes de développement et celles de la sécurité mènera à la croissance et au niveau de vigilance requis pour la sécurité des composants d’Open Source.

Paul Farrington
Directeur de Veracode dans les régions EMEA et Asie pacifique
open source
Mots clés Google: 

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

Forerunner 45, 245 et 945 : Garmin dévoile ses nouvelles montres

Garmin mise sur de nouvelles fonctionnalités pour séduire les utilisateurs. Le constructeur échelonne les prix afin de toucher le maximum de personnes.

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

[Promo] L’excellent Xiaomi Pocophone F1 à 235 €

Pour quelques jours, Rue du Commerce propose le Pocophone F1 de Xiaomi pour seulement 284,99 € (au lieu de 359 € en temps normal). Et comme Xiaomi rembourse 50 € jusqu'au 31 mai, le smartphone ne revient au final qu'à 234,99 €.

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

R.I.P. Chewbacca : l’acteur Peter Mayhew nous a quittés

Les fans de Star Wars sont en deuil. Peter Mayhew, l’acteur qui interprétait le rôle de Chewbacca est décédé.

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

Comment contrôler votre smartphone depuis un ordinateur ?

Votre téléphone n’est plus à portée de main ? Aucun problème : utilisez votre ordinateur pour lire son contenu.

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

Huawei Watch GT version 2 édition sport : on craque ou pas pour la nouvelle montre connectée ?

Nous avons testé la nouvelle montre de Huawei dotée d'une excellente autonomie et animée du système maison : LiteOS.

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

Microsoft promet plus de transparence sur la collecte de données de Windows

Davantage de transparence et une nouvelle répartition des données collectées chez l'utilisateur : voilà ce que nous promet le géant de Redmond.

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

Les tweets d’Elon Musk seront désormais surveillés par ses avocats

Elon Musk et la Securities Exchange Commission (SEC) sont finalement parvenus à une attente. Désormais, les avocats de la compagnie liront les tweets relatifs à la vie de l’entreprise.

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

Le futur Instagram sera moins focalisé sur les like, et plus sur le shopping

La grande messe annuelle pour les développeurs de Facebook nous a permis de connaître la future orientation de son réseau social dédié à la photo. Instagram accordera bientôt moins de place à la course aux like/followers, et plus au shopping.

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

Sonic s’offre sa première bande-annonce et se fait tailler un costard par le Web

Paramount a levé la voile sur le film Sonic The Hedgedog à travers une bande-annonce de 145 secondes. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les fans ne sont pas très ravis.

Publié il y a 2 semaines 4 jours Lire la suite...

Google propose une option de suppression automatique des données personnelles

Quoi de plus énervant que d'avoir la sensation d'être espionné et de devoir constamment supprimer les données à la main ?

Publié il y a 2 semaines 5 jours Lire la suite...

Pages