Nouveau !

tuile_telephones_1.jpg

Résultats

Windows 10 compte désormais plus de 270 millions d’utilisateurs. Microsoft a révélé le chiffre ce mercredi 30 mars 2016. Et dévoilé au passage des aspects d’une mise à jour du logiciel prévue pour cet été.

Huit mois après sa sortie, Windows 10 « est activé et utilisé par plus de 270 millions de personnes« , a indiqué Terry Myerson, vice-président en charge des logiciels et des appareils, lors de la conférence annuelle du groupe pour les développeurs, Build, à San Francisco. Le directeur général, Satya Nadella, a réaffirmé qu’aucune version précédente de Windows n’avait été adoptée aussi rapidement, insistant sur le fait que la tendance était constatée « à la fois avec les consommateurs et les entreprises« . Rappelons que Microsoft s’est fixé l’objectif d’arriver à un milliard d’appareils équipés d’ici 2018.

Cortana amélioré et identification biométrique au menu

Le groupe a également donné des détails sur la mise à jour prévue pour le premier anniversaire cet été de Windows 10, qui sera disponible pour tous les utilisateurs actuels ainsi que pour la première fois pour sa console de jeux vidéo Xbox One. Cette mise à jour devrait notamment y renforcer les fonctionnalités proposées par son assistant virtuel, Cortana, ainsi que les capacités d’identification biométrique, y compris pour accéder à des sites en ligne sécurisés via son navigateur internet Edge. Il a montré par exemple comment on pouvait accéder à son compte bancaire en ligne en quelques secondes sans mot de passe, avec une simple empreinte digitale.

Microsoft, qui fait valoir que 72% des personnes utilisent encore un crayon et du papier plus d’une heure par jour, a aussi fait des démonstrations de capacités améliorées pour utiliser un appareil à écran tactile opérant sous Windows avec un stylet, que ce soit pour prendre des notes, faire des dessins et des graphiques, ou faire de l’édition dans un document.

 

 

Parts de marché des différents systèmes d'exploitation (novembre 2015 https://netmarketshare.com/) :

parts_windows.jpg

 

Windows 10 gagne toujours plus de parts de marché

Écrit par

| | 9982 bams

Ce week-end, on a vu que Microsoft comptait faire migrer plus de monde, passant la mise à jour vers Windows 10 en "recommandée" dès le printemps 2016 pour les utilisateurs de Windows 7 ou 8.x Home. Après le coup de la mise à jour cochée par erreur, ça permet de faire passer toujours plus de monde et donc de rapidement modifier les parts de marché du nouvel OS. On ne regarde en général pas les statistiques tous les mois, un nouvel arrivant ayant en général besoin de temps pour se faire sa place, mais avec Windows 10 cela devient nécessaire et voici ce que l'on trouve chez NetMarketShare.

 

netmarketshare os oct 2015

 

  Juillet Août Septembre Octobre
Windows XP 11,72% 12,14% 12,21% 11,68%
Windows 7 60,73% 57,67% 56,53% 55,71%
Windows 8.1 13,11% 11,39% 10,72% 10,68%
Windows 10 0,39% 5,21% 6,63% 7,94%
Mac OS X 10.10 4,74% 4,76% 4,91% 3,45%
Autres 9,30% 8,84% 9% 10,53%

 

Entre septembre et octobre, Windows 10 a réussi à grimper de 1,3% au détriment de Windows 7 et 8.1, Windows XP recommençant à descendre après une hausse venue de nulle part. Un véritable engouement pour le dernier né de la Raymonde, mais surtout une technique bien menée pour le faire passer en force. La chute d'OS X est par contre due à une mise à jour (El Capitan) qui n'a pas encore été prise en compte par NetMarketShare (le reste des % est dans Autres).

 

La mise à jour "optionnelle" est en fait déjà devenue "recommandée" pour de nombreux utilisateurs (comme vous pouvez le voir dans l'image en fin de brève), même avec une licence Pro, et le fait de refuser et masquer la mise à jour n'empêche pas qu'elle revienne. Si un utilisateur averti saura s'en prémunir, Mme Michu n'y fait pas attention et cela explique la vitesse à laquelle Windows 10 évolue. Ca plus les ventes d'ordinateurs pour la rentrée scolaire et Noël à venir, et on aura encore de quoi analyser des chiffres sur la fin de l'année. Si les méthodes de Microsoft ne sont pas très "clean", elles ont en tout cas le mérite d'être efficaces.

 

 

 

 

Reynald Fléchaux, 19 août 2015, 13:00

En environ 3 semaines d’activité, Windows 10 est parvenu à convaincre plus de 5 % des possesseurs de PC dans le monde. Mais les fans de Windows 7 migrent moins vite que les utilisateurs de Windows 8.1.

Les utilisateurs de Windows 8.1 ont été les plus enclins jusqu’à présent à migrer vers le dernier né de Microsoft, Windows 10. Selon les statistiques de StatCounter, 57 % des utilisateurs qui sont passés au dernier opus de Redmond depuis la semaine précédant le lancement officiel de l’OS (le 29 juillet) proviennent de Windows 8.1. Suivent Windows 7 (37 % des utilisateurs ayant migré) et Windows 8 (6 %).

Les chiffres de la firme irlandaise spécialisée dans les statistiques ne constituent pas réellement une surprise. Les analystes s’attendaient à ce que les utilisateurs de Windows 8 et 8.1 soient les premiers à migrer, pour retrouver les éléments d’interface qui faisaient défaut à la précédente génération de système d’exploitation de Redmond. Rappelons que ces utilisateurs, comme ceux sous Windows 7, bénéficient d’une montée de version gratuite.

Priorité : convaincre les utilisateurs de Ws 7

Le rythme de conversion des utilisateurs de Windows 7 est, lui, plus lent. Même si, au cours de la dernière semaine complète observée par StatCounter (du 10 au 16 août, semaine 33), les proportions d’utilisateurs quittant Windows 7 et Windows 8.1 tendent à se rapprocher (respectivement 0,55 point contre 0,64). C’est le plus petit écart depuis le lancement de Windows 10 dans les statistiques de la société irlandaise.

Pour Microsoft, la conversion des utilisateurs de Windows 7 au nouvel OS fait figure de clef du succès du dernier OS. Cet opus du système lancé en 2009 concentre en effet une large part de la base installée (près de 53 % sur la semaine du 10 au 16 août, selon StatCounter), tant chez les utilisateurs individuels qu’en entreprise. Pour parvenir à son objectif – amener Windows 10 sur un milliard de terminaux d’ici mi-2018 -, c’est cette base d’utilisateurs que le premier éditeur mondial devra en priorité convaincre (Windows 8 et 8.1 totalisant seulement quelque 18 % de la base installée).

7,4 % des utilisateurs en France

En l’état, Windows 10 anime environ 5,4 % des ordinateurs dans le monde (sur la semaine du 10 au 16 août), soit environ quatre points de moins que le retraité Windows XP. En France, l’OS mis sur le marché le 29 juillet a déjà séduit 7,4 % des utilisateurs, toujours selon les statistiques de StatCounter. Soit, dans ce cas, plus que Windows XP (environ 5 %). Selon le site WinBeta, 15 jours après son lancement, l’OS de Redmond animait déjà 50 millions de PC et tablettes (sous x86) dans le monde. L’accélération du taux d’adoption passera aussi par le déploiement de la version mobile du dernier OS, attendue pour l’automne.

Rappelons que Microsoft gère, en partie, le rythme des mises à jour chez les utilisateurs individuels, puisque c’est lui qui affiche, par vagues, les messages d’incitation vers la montée de version gratuite. Redmond a déjà expliqué que ces vagues s’étaleraient sur plusieurs semaines.

En entreprises, le défi est tout autre puisque Microsoft devra convaincre les DSI des avantages à migrer de 7 à 10, un processus qui, par ailleurs, demande toujours du temps. D’autant que les entreprises n’ont en la matière pas vraiment le couteau sous la gorge, le support étendu de Windows 7 courant jusqu’en janvier 2020. Les améliorations liées à la sécurité amenées par Windows 10 pourraient, en partie, aider à convaincre les DSI. Mais Microsoft devra probablement rassurer ces derniers sur certaines mauvaises surprises réservées par Windows 10, comme sa propension à envoyer de nombreuses informations aux serveurs de Redmond.

En savoir plus sur http://www.silicon.fr/utilisateurs-windows-8-1-bondissent-windows-10-124397.html#j1IZxT3OhFxXQYiE.99