La fondation OpenStack devient l'Open Infrastructure Foundation

L'OpenStack Foundation change de nom et devient l'Open Infrastructure Foundation (OIF) pour marquer le franchissement d'une nouvelle étape dans son évolution continue 'pour créer des communautés open source qui écrivent des logiciels d'infrastructure en production'.

Ce changement de nom veut attester de l'expansion de la mission, de la portée et de la communauté de l'organisation pour faire progresser l'open source durant la prochaine décennie afin de soutenir l'infrastructure ouverte pour un marché estimé à 20 milliards de dollars US, souligne lOIF.

Avec l'évolution des besoins en matière de calcul, de stockage et de mise en réseau, le rôle des logiciels open source s'est agrandi. Tout au long de cette évolution, la Fondation s'est concentrée sur la création de communautés open source qui écrivent des logiciels destinés à des environnements de production pour des cas d'utilisation émergents, notamment l'intelligence artificielle (IA), la 5G et l'edge computing.

"Au cours des dix dernières années, depuis que nous avons lancé OpenStack, l'open source a connu une croissance si rapide qu'aujourd'hui 99 % des sociétés utilisent des composants open source dans leur code base", a déclaré Mark Collier, directeur de l'exploitation de l'OIF.

L'OIF bénéficie du soutien de plus de 60 membres fondateurs, dont les membres Platinum Ant Group, AT&T, Ericsson, FiberHome, Huawei, Red Hat, Wind River et Tencent.

Actuellement, l'OIF compte plus de 100 000 membres venant de plus de 187 pays et fait évoluer des projets tels que Airship, Kata Containers, OpenInfra Labs, OpenStack, StarlingX et Zuul.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: