La fumée des feux de forêt refroidirait davantage le climat qu’on ne le pensait