Actualités

ASUS ROG Phone 4 : une batterie massive de 6000 mAh et une recharge ultra rapide pour le smartphone gaming

ASUS a commencé à parler officiellement de son futur smartphone gaming, le ROG Phone 4. Le fabricant taïwanais n'a encore pas dévoilé les caractéristiques techniques de son futur flagship, mais Digital Chat Station a déjà dévoilé des informations intéressantes concernant la batterie.

Publié il y a 2 heures 56 min Lire la suite...

L’Apple Watch pourrait détecter la COVID-19 plusieurs jours avant les tests

Les montres intelligentes comme l'Apple Watch et les appareils de suivi de la condition physique comme ceux fabriqués par des sociétés comme Garmin et Fitbit pourraient être en mesure de détecter les cas positifs à la COVID-19 bien avant qu’ils ne se fassent tester.

Publié il y a 3 heures 50 min Lire la suite...

NASA : le test critique de son plus gros lanceur se solde par un échec

La Nasa a réalisé un test de l’étage principal du SLS au Centre Spacial Stennis. L’essai « Green Run » a tourné court après une petite minute.

Publié il y a 10 heures 16 min Lire la suite...

Justice League : La guerre continue entre Fisher et Warner

La guerre ouverte entre les studios Warner et Ray Fisher repart de plus belle. Le comédien vient de partager un enregistrement de sa plaidoirie dans le cadre de l’enquête ouverte sur les mauvais traitements qu’il a subi.

Publié il y a 1 jour 4 heures Lire la suite...

Spider-Man 3 : Daredevil serait bien au casting du film, Charlie Cox repéré sur le tournage

Daredevil fera-t-il son retour dans Spider-Man 3 ? Les rumeurs sur sa présence au casting du film se multiplient. Cette semaine, un média américain affirme que l’acteur Charlie Cox a été vu sur le tournage.

Publié il y a 1 jour 5 heures Lire la suite...

Apple : la marque travaille sur un iPhone à écran pliable

Et Touch ID pourrait passer sous l’écran cette année sur l’iPhone 13 de génération « S ».

Publié il y a 1 jour 10 heures Lire la suite...

WandaVision : Certains spectateurs jugent la série « ennuyeuse »

WandaVision, une réussite déjà annoncée ? Si la série emballe beaucoup de fans du MCU, certains jugent cette dernière mauvaise et « ennuyeuse ».

Publié il y a 1 jour 18 heures Lire la suite...

Android, iOS : quels sont les 10 meilleurs smartphones à acheter en 2021 ?

Android ou iOS, nous avons sélectionné les dix meilleurs smartphones de 2021 en fonction des usages que l'on peut en avoir.

Publié il y a 1 jour 21 heures Lire la suite...

Twitter met à jour son API v2

Twitter a annoncé une mise à jour de son API v2 qui a été lancée en août 2020. Le point le plus important de cette mise à jour est que l'objet Tweet se voit enrichi d'un nouveau champ baptisé reply_setting.

Ce champ, comme son nom le suggère, permet de savoir quels paramètres de réponse au tweet ont été définis par l'auteur du tweet.

Cette nouvelle fonctionnalité peut par exemple être utilisée dans une application pour filtrer les tweets auxquels il est possible de répondre.

Dès que la nouvelle mouture de l'API sera déployée, ce nouveau champ sera disponible dans tous les points de terminaison qui renvoient l'objet Tweet, y compris la recherche de Tweet, la recherche récente, le flux filtré, le flux échantillonné, etc.

Il suffit de donner ce nouveau champ dans les paramètres de requête. par exemple

https ://api.twitter.com/2/tweets?ids=1263213348000325633?tweet.fields=reply_settings

retournera

{
  "data": {
  "id": "1263213348000325633",
  "reply_settings": "mentionedUsers",
  "text": "u up? @NASA"
  }
}

Ce nouveau champ peut avoir les valeurs everyone, mentionedUsers et following.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 1 jour 22 heures Lire la suite...

Sortie de Wine 6.0 avec un début de prise en charge de ARM64 sur macOS

Wine est un logiciel libre qui implémente une interface technique de type Windows dans les environnements UNIX (BSD, Linux). Wine n'a pas besoin du système d'exploitation Windows pour fonctionner et il n'est pas un émulateur comme QEMU par exemple, mais il permet de faire fonctionner des applications Windows dans un environnement UNIX. Wine est sous licence LGPL.

Wine étant conçu pour les environnements UNIX, il est disponible pour toutes grandes distribution Linux : Ubuntu, Debian, Fedora, SUSE, Slackware. Il est encore disponible pour FreeBSD et macOS. Et aussi... on le sait moins, pour Android depuis 2018. Il vient lors sous la forme d'une archive APK.

Après un an de développement et plus de 8300 modifications, Wine vient de sortir en version 6.0.

Cette mouture fait un gros effort sur la 3D, les graphismes et plus globalement le multimédia. Notamment un moteur de rendu expérimental Vulkan pour Wine D3D a été implémenté. On remarque aussi l'arrivée d'un premier pilote noyau USB.

Les possesseurs de machines Apple seront ravis de l'arrivée d'un premier support l'architecture ARM64 des nouveaux Mac qui devraient donc bientôt être capables de faire tourner des applications et mêmes des jeux Windows. En revanche, Wine 6.0 ne supporte plus les processeurs PowerPC.

La note de version complète est ici.

Wine 6.0 est dédié à la mémoire de Ken Thomases, développeur Wine brillant, décédé juste avant Noël à l'âge de 51 ans.

Des binaires de Wine pour les grandes distributions Linux, FreeBSD, macOS et Android, ainsi que ses sources, peuvent être téléchargés ici.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 jours 1 heure Lire la suite...

Nintendo Switch : bientôt un remake de Pokémon Diamant et Perle cette année ?

Une fuite prétend que les jeux Pokémon Diamant et Pokémon Perle de la Nintendo DS auront droit à un remake qui arrivera plus tard cette année sur la Nintendo Switch.

Publié il y a 2 jours 1 heure Lire la suite...

Imprimante laser Brother à 129,99€ chez Boulanger

Chez Boulanger, cette imprimante laser Brother HL-L2375DW est à 129,99€.

Publié il y a 2 jours 1 heure Lire la suite...

Smartphone Realme C11 à moins de 100€

Chez Cdiscount le smartphone Realme C11 est affiché à 119€ mais grâce à une offre de remboursement de 20€, il passe à 99€.

Publié il y a 2 jours 1 heure Lire la suite...

Pat Gelsinger prend la tête d'Intel

Dans un communiqué, Intel annonce que Bob Swan, actuel PDG d'Intel quittera son poste le 15  février.

C'est Pat Gelsinger qui prendra la tête d'Intel à cette date. Pat Gelsigner a commencé sa carrière chez Intel et y est resté 30 ans. Il a notamment été l'architecte du processur 80486. Pat Gelsinger est le PDG de WMware depuis 2012.

Le communiqué d'Intel souligne que cette annonce n'est pas liée aux performances financières d'Intel pour 2020. Intel s'attend à ce que son chiffre d'affaires et son BPA du quatrième trimestre 2020 dépassent ses prévisions précédentes fournies le 22 octobre 2020. 

Néanmoins, si l'on considère le retard pris par le fondeur sur la gravure 5nm ainsi que les failles de sécurité découvertes dans plusieurs de ces processeurs, il n'est pas surprenant que ce soit un technicien chevronné qui prennent la tête de l'entreprise.

D'ailleurs le communiqué indique : Pat est un leader technologique éprouvé avec une expérience distinguée en matière d'innovation, de développement de talents et une connaissance approfondie d'Intel. Il poursuivra une approche de leadership culturel basée sur des valeurs avec un hyper accent sur l'exécution opérationnelle. Après mûre réflexion, le conseil d'administration a conclu que le moment était venu de faire ce changement de direction pour tirer parti de l'expertise technologique et technique de Pat pendant cette période critique de transformation chez Intel.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 jours 2 heures Lire la suite...

De nouvelles dates pour la 5ème édition de IoT Week

La 5ème édition de l’IoT Week by CITC repositionne ses dates du 15 au 19 mars 2021. C’est une édition 100% digitale qui sera organisée. La programmation reste inchangée. Pendant cette semaine, des experts de la tech, des représentants de grands groupes internationaux et d’entreprises innovantes, mais aussi des chercheurs et des porteurs de projets, viendront confronter leurs points de vue, présenter des projets concrets et exprimeront leur vision pour le monde de demain.

L’IoT Week by CITC se positionne comme un éclaireur des tendances de société à venir, avec comme fil rouge le digital. Parmi les sujets qui seront abordés au cours de ces 7 jours : la cybersécurité, l’intelligence artificielle, l’environnement, la recherche, dans les secteurs de marché et au profit des enjeux sociétaux…

Site :  iotweek.fr 

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 jours 2 heures Lire la suite...

Apple abandonnerait la Touch Bar sur ses futurs MacBook Pro et ferait revenir le MagSafe

Apple prévoirait de moderniser les ordinateurs portables MacBook Pro cette année avec des processeurs beaucoup plus rapides, des écrans actualisés et le retour de son chargeur magnétique, selon un analyste très réputé du secteur. Cependant, Apple pourrait en contrepartie enlever des éléments importants de ses futurs modèles.

Publié il y a 2 jours 2 heures Lire la suite...

Darty : le Samsung Galaxy S21 en précommande avec des Galaxy Buds et un SmartTag offerts !

Si vous précommandez le Samsung Galaxy S21 avant le 29 janvier chez Darty, l’enseigne vous offre une paire de Samsung Galaxy Buds (Pro ou Live), ainsi qu’un tracker Galaxy SmartTag. L’offre est valable avec tous les modèles de Samsung Galaxy S21 Series 5G.

Publié il y a 2 jours 2 heures Lire la suite...

Tesla Model 3 : la voiture de Car And Driver a perdu 7% de la capacité de sa batterie en 38 600 kilomètres

Car And Driver a eu la mauvaise surprise de constater que la batterie de sa Tesla Model 3 Grande Autonomie avait perdu 7 % de sa capacité en seulement 38 600 kilomètres.

Publié il y a 2 jours 3 heures Lire la suite...

Tesla : vous avez 7 fois moins de chances d’avoir un accident avec l’Autopilot activé

Tesla a publié son rapport de sécurité Q4 2020, qui montre que les véhicules utilisant son système de pilotage automatique Autopilot sont impliqués dans des accidents 7 fois moins souvent que la moyenne de la NHTSA.

Publié il y a 2 jours 3 heures Lire la suite...

Samsung Galaxy S21+ vs S20+ vs Xiaomi Mi 11 : qui est le plus puissant sur AnTuTu ?

Les Galaxy S21 sont les nouveaux smartphones haut de gamme de Samsung en 2021. Tous disposent d'un nouveau processeur gravé en 5 nm, l'Exynos 2100 pour l'Europe et le Snapdragon 888 aux États-Unis. Comment s'en sort cette nouvelle puce sur AnTuTu par rapport à la génération précédente et un téléphone concurrent ?

Publié il y a 2 jours 4 heures Lire la suite...

Covid-19 : que deviendra le coronavirus après la pandémie ?

Une fois la pandémie de Covid-19 sous contrôle, que deviendra le coronavirus ? Le SARS-CoV-2 disparaîtra-t-il ou continuera-t-il à évoluer en tant que virus endémique ? Voici ce que les chercheurs pensent de l’avenir du coronavirus.

Publié il y a 2 jours 5 heures Lire la suite...

Désactiver sa webcam lors des réunions à distance réduit l’impact l’environnemental de 96%

Une nouvelle étude indique que le télétravail a un impact environnemental relativement significatif à cause des données échangées sur Internet. L’étude a prouvé que désactiver sa webcam lors des réunions à distance permet de réduire l’impact environnement de 96%.

Publié il y a 2 jours 6 heures Lire la suite...

Maman, J’ai raté l’avion 2 : Et si Trump devait disparaître du film ?

En plein cœur de la polémique, la présence de Donald Trump au générique de Maman J’ai raté l’avion 2 dérange ! Macauley Culkin et les fans du film ont leur petite idée sur le sujet.

Publié il y a 2 jours 6 heures Lire la suite...

Intel dévoile les NUC 11 équipés des puces Tiger Lake et de la GeForce RTX 2060 pour le modèle gaming

Intel vient de renouveler sa gamme de NUC en dévoilant trois nouveaux modèles avec différentes caractéristiques, mais ils sont tous équipés de la puce Tiger Lake-U. Un modèle dédié au gaming a même droit à une GeForce RTX 2060 dédiée.

Publié il y a 2 jours 7 heures Lire la suite...

The Walking Dead : Daryl part à la recherche de Rick dans un des épisodes bonus

The Walking Dead saison 10 ce n’est pas fini. Les épisodes additionnels nous plongeront dans les histoires personnelles de certains personnages de la série. L’un d’entre eux reviendra sur la recherche de Rick par Daryl.

Publié il y a 2 jours 7 heures Lire la suite...

Xiaomi : le gouvernement Trump bannit et dénonce une entreprise « chinoise militaire communiste »

Peu avant la passation de pouvoir, le gouvernement de Donald Trump a décidé de blacklister Xiaomi, le géant chinois de l’électronique.

Publié il y a 2 jours 7 heures Lire la suite...

PS5 en stock : un nombre limité de consoles est disponible aujourd’hui sur Sony Rewards

Sony a annoncé que la PS5 sera en stock aujourd’hui sur son programme de fidélité. Si vous êtes inscrit à Sony Rewards, vous avez donc une chance de mettre la main sur une PlayStation 5. Attention cependant, la console sera disponible en quantité limitée.

Publié il y a 2 jours 9 heures Lire la suite...

DC : un comics Batman vendu au prix record de 2,2 millions de dollars

Batman est toujours l’un des super-héros les plus populaires. La preuve, un passionné a déboursé cette semaine 2,2 millions de dollars pour s’offrir un comics de 1940 dédié à l’homme chauve-souris.

Publié il y a 2 jours 9 heures Lire la suite...

Game of Thrones : pourquoi les bâtards du Nord sont appelés Snow

Dans l’univers de GoT, dans le Nord, les bâtards sont nommés Snow et la raison est un système mis en place dans tout Westeros.

Publié il y a 2 jours 9 heures Lire la suite...

Star Wars : Liam Neeson (Qui-Gon Jinn) a conservé son sabre laser de La Menace Fantôme

Liam Neeson est connu pour son rôle de Qui-Gon Jinn dans Le Menace Fantôme. Et l'acteur a révélé avoir conservé son sabre laser utilisé dans le film Star Wars, réalisé par George Lucas.

Publié il y a 2 jours 19 heures Lire la suite...

Ordinateur portable Asus Zephyrus G14 à 1399€ chez Boulanger

Chez Boulanger, le PC portable Asus ZEPHYRUS G14 et sa RTX 2060 est à 1399€.

Publié il y a 2 jours 19 heures Lire la suite...

Le SSD Crucial P2 NVMe 1 To à 99,99€

Le SSD interne Crucial P2 d'une capacité de 1 To est à 99,99€ chez Amazon.

Publié il y a 2 jours 19 heures Lire la suite...

Google rachète Fitbit et s’engage à faire données à part

Google vient d’officialiser son acquisition de Fitbit, le spécialiste américain des moniteurs d’activité physique, des montres et objets connectés. Pour cela, Google a dû s’engager à respecter les données personnelles des utilisateurs de Fitbit.

Publié il y a 2 jours 20 heures Lire la suite...

Dropbox va supprimer 315 emplois

Dropbox est sur le point de supprimer 315 emplois, ce qui représente 11% de ses effectifs. Dans la foulée, la directrice d'exploitation, Olivia Nottebohm, quittera Dropbox le 5 février. Dropbox ne précise pas si le départ de la directrice et la vague de licenciements ont un lien entre eux.

Selon Drew Houston, PDG de Dropbox, ces licenciements sont nécessaires afin que l'entreprise rationalise la structure de son équipe pour se concentrer des initiatives clés. Parmi celles-ci figurent l'amélioration de l'expérience de base et des investissements dans de nouveaux produits.

Drew Houston a déclaré : Au printemps dernier, je me suis engagé auprès de vous tous à préserver la sécurité de l'emploi jusqu'en 2020, et il était important pour moi que nous honorions cette promesse. Mais en regardant vers 2021 et au-delà, il est clair que nous devons apporter des changements afin de créer une entreprise saine et prospère pour l'avenir. Au cours de l'année écoulée, nous avons beaucoup parlé de l'importance de préparer l'entreprise à la prochaine étape de croissance. Pour ce faire, il faudra se concentrer sans relâche sur des initiatives qui correspondent étroitement à nos priorités stratégiques, et avoir la discipline nécessaire pour s'éloigner de celles qui ne le font pas. Malheureusement, cela signifie que nous réduisons la taille de certaines de nos équipes. 

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 jours 20 heures Lire la suite...

Covid-19 : le site du gouvernement pour se faire vacciner ouvrira ce vendredi 15 janvier

Le site santé.fr a été bloqué par le gouvernement pour rentrer toutes les données sur les centres de vaccination.

Publié il y a 2 jours 21 heures Lire la suite...

La DevCon #10 Programmez! sera consacrée à l'informatique quantique

Programmez! consacre sa DevCon #10 à l'informatique quantique le 25 mars 2021.

DevCon #10 sera une conférence pour comprendre les enjeux du quantique, les usages actuels et de demain. Qu’est-ce qu’un ordinateur quantique ? Qu’est-ce processeur quantique ? Comment et pourquoi le quantique va révolutionner la sécurité informatique ? Comment créer des applications quantiques et programmer en quantique ?

Plus d'informations sur la page de l'événement.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 jours 21 heures Lire la suite...

DevCon#10 spéciale Informatique Quantique

Une conférence pour comprendre les enjeux du quantique, les usages actuels et de demain. Qu’est-ce qu’un ordinateur quantique ? Qu’est-ce processeur quantique ? Comment et pourquoi le quantique va révolutionner la sécurité informatique ? Comment créer des applications quantiques et programmer en quantique ?

Conférence virtuelle : un lien pour suivre la conférence sera bientôt donné sur cette page

Jeudi 25 mars 2021

Accueil dès 13h30
Début des conférences à 14h
A partir de 13h30, début des conférences à 14h. 

Agenda

Accueil 13h30

Accueil, ouverture du stream

14h-14h30

Plénière : détail à venir / Benoît Prieur

14h35-15h30

Session#1 : introduction à l’informatique quantique / Clément Breuzet (Avanade)

15h35-16h20

Session#2 : visite guidée des ordinateurs quantiques, hello world / Jean-Michel Torrès (IBM France Lab)

16h20-16h35

Pause.coffee = True

16h40-17h25

Session#3 : développement d’un app en Q# / Clément Breuzet (Avanade)

17h30-18h15

Session#4 : Exemple d’algorithme quantique en Python et la lib Qiskit / Jean-Michel Torrès (IBM France Lab)

18h20-19h00

Session#5 : session à venir /  Renaud Lifchitz (Holiseum)

19h05-19h35

Mini-session#6 : le mot de la fin, perspective, réflexions (table-ronde avec les intervenants)

Cloture de la journée

Tous les auditeurs, orateurs, sponsors et bénévoles participants à l'événement Programmez! DevCon #9 doivent accepter le code de conduite des évenements Programmez!

Publié il y a 2 jours 21 heures Lire la suite...

Samsung Galaxy S21 et S21+ : plus abordables, mais sans nouveauté majeure

Samsung profite du CES 2021 pour dévoiler à l'occasion d'un évènement Galaxy Unpacked ses nouveaux modèles de smartphones : les Galaxy S21, Galaxy S21+ et Galaxy S21 Ultra.

Publié il y a 2 jours 21 heures Lire la suite...

Galaxy Buds Pro : Samsung s’attaque aux écouteurs sans fil haut de gamme

Samsung a levé le voile sur ses Galaxy Buds Pro. Nouveau modèle d'écouteurs totalement sans fil, ils proposent des prestations de premier ordre et viennent chapeauter la gamme avec le tarif le plus élevé : 229 €.

Publié il y a 2 jours 21 heures Lire la suite...

L’application « adaptable » : comment ça marche, et pourquoi c’est l’avenir

Toutes les entreprises sont désormais fortement dépendantes du numérique, ne serait-ce que pour interagir avec leurs clients ou leurs collaborateurs. Et, dans le sillage de la crise sanitaire, ce mode d’interaction numérique est devenu plus que jamais primordial, et les attentes utilisateurs largement plus élevées !

Et tout cela repose sur des applications. Sans applications, il n’y a pas d’expérience numérique. Chaque interaction avec une entreprise en ligne, que ce soit via son site web ou son application mobile, repose en définitive sur des applications. Ces codes que les entreprises conçoivent, construisent, achètent ou exploitent sont le visage qu’elles montrent à leurs clients !

Cependant, bien qu’elle soit au cœur de la relation client, l’expérience numérique rendue possible par ces applications peut être fragile : selon l’étude App Attention Index de AppDynamic, près de 80 % des entreprises se sont vues demander des réductions ou des remboursements en raison d’une mauvaise expérience numérique. Et 32 % des clients déclarent qu’ils abandonneraient une marque à laquelle ils étaient auparavant fidèles à cause d’une mauvaise expérience. Une seule mauvaise expérience peut donc faire fuir un client quasiment une fois sur trois !

Il est donc clair que les attentes concernant les applications sont incroyablement élevées et qu’elles ne feront probablement que croître à l’avenir. Car elles sont portées par des innovateurs disposants de moyens importants — Amazon, Apple, Uber, pour n’en citer que quelques-uns — qui trouvent sans cesse de nouvelles façons de se différencier par des expériences numériques inédites, auxquelles leurs clients s’habituent. Et ils en viennent ensuite bien entendu à exiger la même qualité de la part de leurs autres fournisseurs. Hélas, la plupart des entreprises ont du mal à suivre le rythme de ces attentes croissantes !

De nombreuses entreprises disposent pourtant de vastes portefeuilles applicatifs qui leur permettent d’interagir avec leurs clients, leurs employés et leurs partenaires. Mais en raison de facteurs tels que le coût, le risque et la conformité, ces applications sont trop souvent un mélange compliqué de services et de fonctionnalités historiques et modernes qui s’empilent sans grande cohérence, ce qui rend difficile la création d’expériences utilisateurs vraiment innovantes.

Application moderne, mais back-office âgé

Prenons le cas d’une banque disposant d’une application mobile récente et élégante : celle-ci fournit certes des informations sur les comptes de manière claire et moderne, mais elle fait probablement appel à une logique commerciale provenant d’un système de gestion historique - qui doit être maintenu avec soin pour garantir la fiabilité et la continuité de systèmes complexes qui ne peuvent pas tous être mis à jour en même temps. Autrement dit, l’innovation de l’application mobile sera certainement bridée par les limitations de la couche applicative en backoffice, probablement bien plus âgée. 

Les défis en matière de sécurité sont également considérables et semblent s’aggraver. L’une des raisons de cette tendance à la hausse tient à la complexité. Notre dernier rapport sur l’état des services applicatifs, publié en janvier 2020, a notamment mis en évidence les difficultés qu’éprouvent les organisations à gérer la sécurité de leurs applications dans les environnements multi-cloud.

Mais il n’y a pas que ça. Une autre raison est l’évolution rapide du paysage des menaces, où le coût des attaques sophistiquées ne cesse de baisser, mais où le coût de la défense ne cesse d’augmenter (une tendance qui n’est donc pas du tout en faveur du RSSI !). En particulier, le nombre énorme de fuites de données au cours de la dernière décennie a permis à presque tous les cybercriminels du monde de s’emparer de comptes d’applications et d’aller vérifier si les victimes ont réutilisé leurs mots de passe sur d’autres sites web, et compromettre alors également ces comptes-là !

Les études menées par le F5 Labs révèlent ainsi que 86 % des cyberattaques ciblent des applications ou les comptes utilisateurs qui leur sont associés. Et leur nombre augmente chaque année. Pire : dans le contexte de la pandémie mondiale, nous avons assisté à une hausse sans précédent.

Le défi de la visibilité

Et puis, il y a le défi de la visibilité. Pour offrir une expérience numérique convaincante, il faut notamment être capable d’optimiser les performances de chaque application. Et pour bien comprendre le trafic applicatif - et où et comment l’ajuster - il faut disposer d’une visibilité granulaire de bout en bout.

Toutefois, l’infrastructure et les services qui prennent en charge ces applications sont complexes et cloisonnés, de sorte que très peu d’entreprises ont développé cette capacité, même pour leurs applications les plus critiques.

Tous ces problèmes sont encore aggravés par l’échelle même des applications. À l’ère des micro-services et de l’informatique distribuée, qui peuvent agréger des centaines de composants et des dizaines d’API, il n’est ainsi pas possible de rester à la pointe d’un portefeuille d’applications en expansion sans une automatisation de plus en plus sophistiquée.

F5 estime qu’un élément important de cette automatisation plus sophistiquée est de permettre aux applications de s’adapter. Tout comme un organisme vivant, les applications adaptatives se développent, rétrécissent, se défendent et se soignent en fonction de l’environnement dans lequel elles se trouvent et de la manière dont elles sont utilisées. Cela s’applique autant aux organisations nées dans le nuage (les fameuses « Cloud natives », ces entreprises natives du numérique) qu’aux entreprises établies qui exploient un mélange complexe d’architectures traditionnelles et modernes.

Des applications qui s’adaptent aux conditions externes

Concrètement, à quoi ressemble une telle capacité d’adaptation ? Il s’agit avant tout de la maîtrise du chemin de données — le chemin par lequel le trafic applicatif circule pour atteindre l’utilisateur final — et du contrôle des services support : l’ensemble des capacités qui se trouvent tout au long du chemin de données pour fournir aux utilisateurs finaux un accès sûr et fiable à la logique commerciale des applications.

Parmi ces capacités, les services applicatifs reposent notamment sur des fonctions essentielles, comme les serveurs d’application, les serveurs web, les équilibreurs de charge, le DNS et/ou les réseaux de distribution de contenu (CDN).

En complément, d’autres services facilitent la sécurité des applications, dont notamment les pare-feu applicatifs web (WAF), l’accès sécurisé aux applications, les technologies anti-DDoS, anti-bot et les défenses contre la fraude et les abus. 

Pris ensemble, tous ces services représentent la base de l’expérience numérique des clients. D’ailleurs, le terme « code to customer » (du code au consommateur) désigne parfaitement cet ensemble de capacités placées sur le chemin des données.  

Mais chacun de ces services applicatifs génère lui aussi des données précieuses telles que la latence ou le pilotage et l’application des politiques. L’exploitation de cette télémétrie crée alors toute la visibilité nécessaire pour pouvoir ensuite modifier les contrôles et les configurations afin d’optimiser les performances et la sécurité le long du chemin des données de l’application.

Nombre de ces capacités sont déjà en place, mais pour franchir la prochaine étape importante vers des applications vraiment adaptatives, il en manque encore quelques-unes, dont une couche d’analyse et d’automatisation qui prendra en compte la télémétrie provenant des services applicatifs et leur transmettra les bons éléments de configuration.

L’application adaptable suit le soleil

L’apprentissage machine et d’autres techniques issues de l’Intelligence Artificielle peuvent permettre au système de modéliser le trafic historique ou similaire, d’en tirer des enseignements par rapport au trafic actuel et de fournir un aperçu de ce qui se passe exactement, ainsi que de proposer la meilleure stratégie d’optimisation.

Une application adaptative peut alors agir sur cette télémétrie pour croître, se contracter et ajuster son comportement en fonction de la demande.

Par exemple, imaginons une marque de coffee shops avec des boutiques à travers le monde, dotée d’une application mobile qui permette aux clients de trouver le magasin le plus proche, de passer commande depuis leur téléphone, puis de payer directement à partir d’un porte-monnaie électronique et de gagner au passage des points de fidélité.

Nous l’avons vu, toutes ces interactions ont besoin de capacités annexes pour rester performantes et sécurisées. Mais la consommation de café n’est pas linéaire dans la journée, et ces capacités n’ont donc pas besoin d’être dimensionnées de la même manière vingt-quatre heures sur vingt-quatre partout dans le monde. Comme la consommation de café atteint des sommets le matin, ces ressources vont changer en fonction des fuseaux horaires. Avec des applications adaptatives, il est alors possible d’augmenter les performances, la sécurité et les ressources pour répondre à la ruée matinale à Paris, puis les redéployer dans des centres de données ou des points de présence (PoP) sur la côte est des États-Unis pour prendre en charge les pics de caféination à New York... et continuer à suivre ainsi le soleil vers l’ouest !

Les applications se défendent et se soignent

Mieux : les applications adaptatives peuvent également se défendre et se soigner. Ainsi, si un acteur malveillant tente d’attaquer ou de frauder l’application pour voler des données, de l’argent ou des récompenses, l’application peut, grâce à l’Intelligence Artificielle, apprendre et appliquer ces connaissances à travers le réseau pour bloquer toute nouvelle tentative de cet acteur ou toute activité similaire de la part d’autres acteurs.

Grâce aux techniques d’IA, il est ainsi possible de faire la différence entre le trafic automatisé (robots) et celui des humains, ainsi qu’entre le trafic malveillant et le trafic légitime. Sur cette base, il est alors possible de prédéfinir des politiques pour bloquer automatiquement le trafic malveillant ou de faciliter l’accès des clients humains.

En s’appuyant sur des systèmes d’intelligence artificielle, une telle solution est capable d’analyser la télémétrie provenant d’un vaste portefeuille de technologies de chemin de données, allant des équilibreurs de charge aux solutions WAF en passant par les serveurs web ou les passerelles API et les services dans le nuage.

En exploitant la télémétrie de ces composants, il devient possible d’obtenir une visibilité granulaire de la circulation des applications. Des modèles peuvent être déduits au fil du temps et des seuils établis pour détecter les anomalies et signaler quand une intervention est nécessaire. En plus de signaler une application ou un service d’application spécifique pour une intervention, il devient possible d’effectuer une partie du dépannage pour suggérer les causes profondes probables du problème.

Armés de toutes ces informations et d’une telle capacité d’alerte, les opérateurs humains peuvent alors établir des règles sur la manière dont des problèmes similaires doivent être traités. De cette façon, l’application adaptative ne se contente pas d’être évolutive et sécurisée, elle apprend et s’améliore au fil du temps.

Apporter de l’automatisation au multi-cloud

Actuellement, rien de tout cela n’est automatisé dans les environnements hybrides ou multi-cloud. Il faut beaucoup de politiques et de scripts manuels pour mettre en œuvre ce qui se résume concrètement des réponses figées, car codées en dur et incapables de réellement s’adapter en temps réel.

La plupart des entreprises opèrent aujourd’hui dans un monde où, si l’expérience d’un client est mauvaise, elles en entendent d’abord parler par Twitter et doivent ensuite se démener pour chercher suffisamment de détails afin proposer une solution.

Cette méthode de gestion des applications, ce processus statique où l’organisation gère ses ressources de manière manuelle, ne permet plus désormais de répondre aux attentes élevées des clients auxquelles les entreprises sont confrontées.

Dans un monde d’applications adaptables, les services applicatifs s’adaptent d’eux-mêmes en fonction de la demande. Ils se défendent et alertent l’ensemble du système s’ils rencontrent des difficultés. Ils se fondent en une expérience utilisateur finale aussi adaptable que possible, avec la possibilité de configurer et d’orchestrer différents types d’expériences. Le résultat final est une expérience numérique extraordinaire pour l’utilisateur final de l’application.

C’est, pour le meilleur ou le pire, devenu désormais le niveau d’exigence des clients et des collaborateurs des entreprises !

Kara Sprague
Executive Vice President et General Manager BIG-IP chez F5
Application adaptable
Mots clés Google: 

Publié il y a 3 jours 21 sec Lire la suite...

Les outils de diagnostic .NET sont disponibles en dehors du SDK .NET

Depuis .NET Core 3.0, Microsoft travaille à améliorer les fonctionnalités de diagnostic dans la plate-forme .NET. Avec .NET Core 3.0 est apparue une suite d'outils de diagnostic.

Mais jusqu'à présent, cette suite d'outils de diagnostic .NET n'était disponible qu'en tant qu'outils globaux du SDK .NET. Ce qui signifie qu'il était difficile de les acquérir dans des environnements où le SDK complet n'était pas présent. Pour remédier à cela, Microsoft fournit maintenant un mécanisme de distribution de fichier unique qui ne nécessite qu'un runtime (3.1+) pour être disponible sur la machine cible.

Ainsi, la dernière version des outils est toujours disponible sur un lien qui suit le schéma suivant:

https: //aka.ms/<tool-name>/<platform-runtime-identifier>

Par exemple, pour un Ubuntu Linux x64, on donnera, pour télécharger l'outil dotnet-trace :

https ://aka.ms/dotnet-trace/linux-x64

La liste des outils de diagnostic disponibles et des plates-formes supportées est donnée à cette page de documentation, au chapitre Outils .NET Core généraux.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 3 jours 15 min Lire la suite...

Cascade de zero days visant Android et Windows via Chrome

Il n'y pas que SolarWinds dans la vie. Bien que les rapports et informations sur les causes et conséquences de cette cyberattaque très sophistiquée (...)

Publié il y a 3 jours 1 heure Lire la suite...

Samsung dévoile sa première caméra sous l’écran, mais pas pour les smartphones

Tout comme d'autres fabricants, Samsung travaille activement sur la technologie permettant de placer la caméra sous l'écran. Alors que l'on pensait que Samsung présenterait cette technologie sur un smartphone, le fabricant coréen l'a évoqué pour la première fois pour les ordinateurs portables.

Publié il y a 3 jours 1 heure Lire la suite...

WhatsApp apporte des précisions sur le changement de politique de confidentialité

Face aux très nombreuses interrogations des utilisateurs, WhatsApp a décidé d'apporter des précisions sur le changement de sa politique de confidentialité.

Publié il y a 3 jours 2 heures Lire la suite...

YARH.IO Micro 2 : un terminal portable boosté à la Raspberry Pi

Le projet YARH.IO a l’ambition de construire un terminal portable en utilisant une Raspberry Pi. La version Micro 2, présentée fin décembre 2019, est dans la même veine. Le terminal se veut multi-usage et idéal pour développer et faire de la cybersécurité. C’est pour cela, que l’on peut utiliser Kali Linux, distribution bien connue du monde de la sécurité. 

Côté matériel, on dispose d’un écran Pimoroni, de ports USB facilement accessible, du WiFi, d’une batterie 3500mAh, d’un mini clavier avec zone tactile. Le boitier est imprimé en 3D. Une carte Arduino proMico assure le contrôle de la batterie pour assurer le bon voltage et le niveau d’autonomie. Le projet met à disposition la liste de composant, les modèles 3D et les guides de montage. A noter que le projet fonctionne avec une Pi 3 et non une Pi 4.

Une version complète est proposée à la vente mais a un tarif très élevé : 629,99 $. 

Si le défi est intéressant, côté usage, l’intérêt réel reste à démontrer notamment à cause du clavier. Mais si vous voulez relever un défi DIY, YARH.IO est fait pour vous.

Site : https://yarh.io

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 3 jours 2 heures Lire la suite...

La plus ancienne peinture rupestre connue au monde a été trouvée en Indonésie

La plus ancienne œuvre d'art figuratif connue au monde a été découverte dans une grotte en Indonésie, et il s'agit une image d'un cochon verruqueux. Les mâles se distinguent par de grosses verrues au-dessus du groin, d'où leur réputation d'animal disgracieux.

Publié il y a 3 jours 2 heures Lire la suite...

Apple : les photos d’un prototype de l’iPhone 12 Pro révèlent des changements majeurs par rapport à la version finale

Des images d'un prétendu prototype de l'iPhone 12 Pro ont été dévoilées sur Twitter, montrant une version non finalisée du modèle Pacific Blue. Le plus étonnant, c'est que le smartphone n'utilise même pas iOS en tant que système d'exploitation.

Publié il y a 3 jours 3 heures Lire la suite...

Tesla obligé de rappeler 158 000 Model S et Model X à cause d’un problème d’affichage

La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a envoyé une lettre à Tesla lui demandant de rappeler près de 160 000 véhicules des modèles S et X pour une panne qui pourrait par entraîner l'arrêt de plusieurs systèmes mandatés par le gouvernement fédéral.

Publié il y a 3 jours 4 heures Lire la suite...

Samsung Galaxy S21 Ultra 5G : caractéristiques, prix et date de sortie, on sait tout sur le smartphone

Samsung a laissé fuiter toutes les informations concernant son Galaxy S21 Ultra sur son site officiel. Désormais, nous savons tout du futur smartphone haut de gamme de Samsung, juste avant sa présentation officielle aujourd’hui à 16h.

Publié il y a 3 jours 4 heures Lire la suite...

NASA : le rover Perseverance va bientôt enregistrer les sons de Mars

La NASA se prépare à l’atterrissage du rover Perseverance sur la surface de la planète Mars qui est prévu pour le 18 février 2021. Le rover qui a décollé le 30 juillet dernier à bord du lanceur Atlas V va bientôt pouvoir enregistrer les sons de la planète rouge.

Publié il y a 3 jours 4 heures Lire la suite...

Pages