Nouveau !

tuile_telephones_1.jpg

Actualités

Wotch créé une plateforme de vidéos en ligne « plus sociale » que Youtube

Face au mastodonte Youtube, Wotch souhaite lancer une plateforme où les vidéastes auraient plus de marge de manoeuvre dans la stratégie de l'entreprise. Avec cette annonce, Wotch espère fédérer autour d’une autre idée de la création digitale.

Publié il y a 5 heures 59 min Lire la suite...

CIMON-2, la nouvelle intelligence artificielle est arrivée dans l’ISS

Arrivé cette semaine dans la station spatiale internationale (ISS) lors de la mission de réapprovisionnement « Falcon », CIMON-2 va aider les astronautes dans leurs tâches quotidiennes, mais aussi mettre un peu de bonne humeur.

Publié il y a 7 heures 48 min Lire la suite...

Caremitou, la première maison connectée pour chat qui détecte les maladies

La start-up montpelliéraine NOVANDSAT vient de dévoiler, après avoir reçu le prestigieux CES Innovation Award 2020, la toute première maison e-santé pour chat. Celle-ci permet notamment d’obtenir certaines données de santé en temps réel.

Publié il y a 9 heures 27 min Lire la suite...

The Pirate Bay veut faire du streaming et essaye une solution adaptée

The Pirate Bay veut entrer dans la guerre du streaming. En effet, ce dernier serait en train de tester une option « lecture » aux côtés des contenus piratés, permettant de lire des vidéos directement sur son navigateur.

Publié il y a 11 heures 45 min Lire la suite...

E-Power Roadster : BMW dévoile un prototype de moto électrique

BMW tente de rattraper son retard avec un premier prototype de moto électrique, l’E-Power Roadster. Le véhicule est toujours en développement, mais affiche déjà des performances encourageantes. Pour le concevoir, les ingénieurs allemands ont assemblé des pièces détachées de la marque, d’où son design de batterie sur roues.

Publié il y a 12 heures 37 min Lire la suite...

Acial forme des femmes au test avec Leboncoin et Pôle Emploi

Soucieuses d’une féminisation durablement trop faible dans les métiers du numérique, la société de conseil en (...)

Publié il y a 13 heures 17 min Lire la suite...

Intel promet des processeurs gravés en 1,4 nm pour 2029

La feuille de route d’Intel pour les dix ans à venir révèle un planning ambitieux. Tous les deux ans, la firme estime pouvoir améliorer la finesse de gravure de ses processeurs pour parvenir à 1,4 nm en 2029, l’équivalent de 12 atomes de silicium. Un objectif qui semble difficile à atteindre, il aura fallu plus de 4 ans à Intel pour passer de 14 nm à 10 nm.

Publié il y a 14 heures 34 min Lire la suite...

Le vidéo projecteur Epson EH-TW650 à 500 €

Ce bon plan de la Fnac permet d'acquérir ce vidéo projecteur Epson avec une réduction de 17 %, ce qui fait passer son prix de 599,99 € à seulement 499,99 €. Et si vous possédez a carte Fnac, vous bénéficiez d'un chèque cadeau de 50 €.

Publié il y a 15 heures 8 min Lire la suite...

SophosLabs Intelix : une plate-forme d'analyse des menaces accessible via une API RESTful

Sophos a annoncé la disponibilité de SophosLabs Intelix, une plateforme de renseignement et d'analyse des menaces basée sur le cloud qui permet aux développeurs de créer davantage applications sécurisées. Avec les SophosLabs Intelix, les développeurs peuvent effectuer des appels d'API dans la plate-forme pour une expertise clé en main des cybermenaces qui évalue le risque d'artefacts tels que les fichiers, les URL et les adresses IP. La plate-forme met à jour et rassemble en permanence des pétaoctets d'intelligence en temps réel et historique, notamment: la télémétrie à partir des solutions de sécurité pour terminaux, réseaux et mobiles de Sophos; les données des pots de miel et des pièges à spam; etc.

Grâce à l'utilisation d'API RESTful sécurisées, les développeurs peuvent directement exploiter la plate-forme avec des soumissions de fichiers pour l'analyse statique et dynamique, des requêtes sur les hachages de fichiers, les URL, les adresses IP et les applications Android (APK) et ainsi obtenir des réponses à des questions telles que: "Ce fichier est-il sûr? Que se passe-t-il si je l'ouvre ou l'exécute ?" ou "Ce lien est-il sûr ? Que se passe-t-il si j'appelle cette URL ?" Les SophosLabs Intelix sont disponibles via AWS Marketplace et incluent plusieurs options de niveau gratuit, permettant aux développeurs d'accéder immédiatement à la plateforme de renseignement et de commencer à l'utiliser.

"Sophos construit une communauté mondiale autour de ses API pour stimuler l'innovation parmi les développeurs. En exposant une variété de renseignements provenant des SophosLabs directement via des API RESTful, nous simplifions plus que jamais l'intégration rapide et facile des renseignements sur les menaces dans les applications et opérations nouvelles et existante", a déclaré Joe Levy, CTO, Sophos. "Avec les SophosLabs Intelix, nous abaissons la barrière pour réaliser des analyses pour quiconque développe une application ou une plate-forme. L'étendue et la profondeur des informations sont également précieuses pour les administrateurs informatiques, les chercheurs, les analystes de la sécurité ou les étudiants qui ont besoin de renseignements de haut niveau sur les menaces."

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 15 heures 9 min Lire la suite...

Qu’est ce qu’un site Internet écologique ?

A l'heure du réchauffement climatique, Nicolas Hachet, Consultant Expert IT pose cette très intéressante question et a ouvert un blog promettant une série d'articles pour y répondre.

Le premier article rappelle qu'un site consomme de l'énergie et que plus généralement Internet est très gourmant en énergie, que cela soit au niveau des routeurs des fournisseurs d'accès, des antennes relai 3G et 4G, des serveurs, et même de la batterie de votre téléphone qu'il aura fallu charger. Tout cela est évident, mais on a souvent tendance à l'oublier.

Alors que faire ? Un site Web totalement écologique, ça ne peut pas exister, mais dans sa série d'articles, Nicolas Huchet va donner des pistes pour tenter de concevoir des sites Web qui limitent leur consommation d'énergie. Un blog intéressant à suivre.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 15 heures 9 min Lire la suite...

jEnv : gérer facilement de multiples installations de Java

Les différentes versions de Java sont publiées à un rythme important. Un développeur qui travaille sur de nombreux projets Java peut être amené à installer de nombreux versions de JDK sur son poste de travail.

Gérer manuellement de multiples JDK sur un poste de travail n'a rien de difficile, mais ça n'a rien non plus de convivial. C'est là que jEnv intervient.

jEnv est un utilitaire tout simple mais très malin qui, s'il ne s'occupe pas d'installer des JDK, permet de les gérer très facilement. jEnv fonctionne sur Linux et macOS.

Une commande permet de lister les JDK installés

$ jenv versions
* system (set by /Users/user/.jenv/version)
  11.0
  11.0.2
  openjdk64-11.0.2

L'astérisque pointant le JDK par défaut sur le système.

Rien de plus facile que d'ajouter un JDK géré par jEnv :

jenv add /Library/Java/JavaVirtualMachines/adoptopenjdk-8.jdk/Contents/Home/
openjdk64-1.8.0.222 added

Ensuite cette commande :

jenv local 11.0.2

fera que, par configuration de variables d'environnement, JDK 11.0.2 sera le JDK utilisé lorsque le dévelepeur se positionne dans le répertoire depuis lequel il a lancé cette commande. (C'est ce que signifie local)

ou bien cette commande

jenv global 11.0.2

fera de JDK 11.0.2 le JDK par défaut sur le poste de travail.  

jEnv propose quelques autres possibilités qui sont expliquées sur la page de son projet.

jEnv est un logiciel libre sous licence MIT disponible sur GitHub.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 15 heures 9 min Lire la suite...

L’Europe valide une aide de 3 milliards pour développer les batteries du futur

La Commission Européenne vient d’approuver une aide de 3,2 milliards d’euros à destination de 7 pays pour développer les technologies des futures batteries et se rendre ainsi moins dépendante des importations.

Publié il y a 15 heures 17 min Lire la suite...

Le Huawei P40 pourrait accueillir une batterie au graphène d’une capacité record de 5500 mAh

Les dernières fuites concernant le Huawei P40 révèlent des caractéristiques techniques impressionnantes. Le fabricant chinois répond notamment aux dernières innovations d’Apple et de Samsung en matière d’autonomie avec pour la première fois une batterie au graphène de 5500 mAh.

Publié il y a 16 heures 38 min Lire la suite...

Test : SanDisk iXpand Wireless Charger, que vaut un SSD externe à induction ?

L'iXpand Wireless Charger de SanDisk est plus qu'un simple chargeur sans fil pour smartphones : il est également capable de sauvegarder automatiquement les données (photos, contacts...) de votre appareil.

Publié il y a 16 heures 55 min Lire la suite...

Le Tesla Cybertruck transformé en véhicule amphibie

Le Tesla Cybertruck se décline sous forme de véhicule amphibie. Un fan a fabriqué une reproduction du véhicule électrique qu’on peut découvrir sur une vidéo dans laquelle le pickup navigue sur l’océan pour une partie de pêche.

Publié il y a 18 heures 36 min Lire la suite...

L’Apple Mac Pro le plus cher vous coûtera 62 500 euros

Le nouveau Mac Pro est disponible dans l’Apple Store, et si vous en avez les moyens, vous pouvez vous offrir le Mac le plus puissant de l’histoire de la marque pour la modique somme de 62 000 euros. Des amateurs ?

Publié il y a 19 heures 9 min Lire la suite...

Volkswagen défie publiquement Tesla au titre de meilleure voiture 2021

Tout en félicitant la Model 3 pour le prix de la voiture de l’année en Suisse qu’elle vient de recevoir, Volkswagen met au défi Tesla de faire aussi bien l’année prochaine, quand son ID.3 sera finalement mise sur le marché.

Publié il y a 19 heures 50 min Lire la suite...

Google Chrome vous prévient en temps réel si vous êtes victime de phishing

La prochaine version de Google Chrome va intégrer de nouvelles fonctionnalités pour vous aider à naviguer sur le Web en toute sécurité, pour savoir notamment si vos identifiants ont été volés sur le site que vous visitez.

Publié il y a 20 heures 5 min Lire la suite...

Les Etats-Unis préparent des super soldats cybernétiques, ou quand Terminator devient possible

L’armée de terre américaine prévoit d’employer la cybernétique d’ici 2050 pour augmenter les capacités des soldats blessés. Une initiative qui ferait passer les soldats cyborgs de la fiction à la réalité.

Publié il y a 20 heures 11 min Lire la suite...

GOG lance Galaxy 2.0, une plateforme pour agréger tous vos jeux PC

GOG Galaxy 2.0 vous permet d’agréger en un seul endroit 20 lanceurs de jeux et comptes internet quel que soit le support, PC ou console, pour combiner vos amis et bibliothèques de jeux dans le même espace.

Publié il y a 20 heures 15 min Lire la suite...

Sans ce chiffon Apple, vous allez abîmer votre Pro Display XDR à 6500 euros

Apple vient de mettre en vente son nouvel écran très haut de gamme Pro Display XDR. Mais pour ne pas abîmer ce jouet au verre nano-texturé à 6500 euros, il faudra utiliser exclusivement la chiffonnette fournie.

Publié il y a 20 heures 41 min Lire la suite...

Tesla veut faire payer la « connectivité Premium » à bord

Comme annoncé par Elon Musk cet été, Telsa vient de lancer une connectivité standard et une connectivité Premium à l’intérieur de ses modèles. Afin de pouvoir continuer à profiter des services, il va falloir mettre la main au porte-monnaie…

Publié il y a 1 jour 4 heures Lire la suite...

Amazon va lancer sa première ampoule connectée via Ring

Malgré les critiques, Amazon continue son partenariat avec Ring, sa filiales sécurité - afin de développer des ampoules connectées. L’objectif ? Créer un système lumineux capable de détecter les cambriolages.

Publié il y a 1 jour 6 heures Lire la suite...

Quels sont les meilleurs tweets de 2019 ?

Game of Thrones, Avengers, ou encore un oeuf mystérieux, quels ont été les tweets qui ont envahit la toile ? C’est le moment de faire le bilan ensemble…

Publié il y a 1 jour 7 heures Lire la suite...

Google / Alphabet nomme la prix Nobel Frances Arnold à son conseil d’administration

Cette scientifique émérite a reçu le prix Nobel de chimie en 2018. Elle fera désormais partie du conseil d'administration de la maison mère de Google.

Publié il y a 1 jour 8 heures Lire la suite...

500 € pour un t-shirt League of Legends, mais c’est un Vuitton et ce n’est pas le plus cher

Louis Vuitton et Riot Games poursuivent leur collaboration autour du célèbre MOBA League of Legends. La marque de luxe vient de dévoiler une collection de vêtements aux couleurs du jeu. Baptisée LVxLoL, elle a été réalisée par son directeur artistique des collections femme, Nicolas Ghesquière.

Publié il y a 1 jour 11 heures Lire la suite...

Découvrir Go lors du Meetup #7 Programmez !

A mi-chemin entre Python et le C, fortement typé, ce language ne propose pas d’exceptions ni de classes. L’objectif de Go est de simplifier l’écriture de programmes complexes. Un gestionnaire de paquets permet de créer et de consommer simplement des librairies externes. Devenu le langage référence des micro-services, il dispose nativement d’un framework complet. Durant cette présentation nous allons aborder les différentes caractéristiques de ce langage puissant et moderne.

Venez découvrir Go lors de notre prochain Meetup, le  17 décembre 2019 à partir de 18h30

Intervenant : Michel Foucault, développeur backend indépendant

Plus d'informations et Inscriptions

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 1 jour 11 heures Lire la suite...

WebAssembly est désormais un standard officiel du W3C

WebAssembly est un projet lancé par Mozilla, en coopération avec Brendan Eich, le créateur de JavaScript. WebAssembly, plutôt que remplacer javaScript, veut lui être complémentaire, et apporter la performance dans les applications web très exigeantes. Google et Microsoft se sont jointes dès le départ au projet et WebAssembly est en passe de devenir un standard industriel.

WebAssembly ou wasm est un format de fichier binaire, destiné à être exécuté dans les navigateurs, avec des performances proches du code natif. Un fichier wasm contient un code-byte 20 fois plus rapide à parser que du code asm.js. Il contient également des informations de débogage  ce qui rend possible le débogage une application wasm après compilation. En outre le code d'un fichier wasm s'exécute dans un environnment isolé (une sandbox) ce qui renforce la sécurité.

La compilation, quant à elle, convertit le code source d'un langage en ce byte-code wasm. Les langages supportés sont nombreux, parmi lesquels C, C++, Rust, Go, C#(support expérimental via Blazor)...

Depuis le 5 décembre 2019, WebAssembly n'est plus seulement un projet Mozilla, mais une norme Web officielle, ainsi que l'a annoncé le W3C.

Le W3C considère que WebAssembly est un format sûr, portable et de bas niveau conçu pour une exécution efficace et une représentation compacte du code sur les processeurs modernes, y compris dans un navigateur Web.

« L'arrivée de WebAssembly élargit la gamme d'applications qui peuvent être réalisées en utilisant simplement les technologies Open Web Platform. Dans un monde où l'apprentissage automatique et l'intelligence artificielle deviennent de plus en plus courants, il est important de permettre des applications hautes performances sur le Web, sans compromettre la sécurité des utilisateurs », a déclaré Philippe Le Hégaret, chef de projet W3C.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 1 jour 11 heures Lire la suite...

Netflix fait du teasing avec un numéro de portable

Netflix vient de lancer une campagne promotionnelle originale qui s’éloigne du marketing traditionnel sur les réseaux sociaux. La plateforme de streaming a en effet publié un curieux message sur Twitter pour faire la promotion de son prochain film 6 Underground réalisé par Michael Bay.

Publié il y a 1 jour 13 heures Lire la suite...

Près de 4 caméras de sécurité sur 10 présentent un risque de cybersécurité dû à un micrologiciel obsolète

Les défauts de mise à jour des micrologiciels et la conservation des mots de passe par défaut comptent parmi les plus grandes faiblesses de cybersécurité des caméras de sécurité. Avec la montée en puissance de l'interconnexion des dispositifs de sécurité, il peut s'avérer délicat et chronophage de suivre le rythme des mises à jour. Selon une nouvelle étude menée par Genetec, jusqu'à 68,4% des caméras de sécurité d'une entreprise, soit près de 7 sur 10, n'ont ainsi pas été mises à jour avec la dernière version disponible de leur micrologiciel.

Lorsqu'on déploie la dernière version d'un micrologiciel, ce n'est pas seulement pour pouvoir profiter de nouvelles fonctionnalités intéressantes, mais également pour bénéficier, dès leur disponibilité, des dernières mesures de protection en matière de cybersécurité - une étape cruciale pour assurer la résilience d'une entreprise face aux cyberattaques.

« Nos données indiquent que plus de la moitié des caméras dotées d'un micrologiciel obsolète (53,9%) présentent des vulnérabilités de cybersécurité connues. En extrapolant à un réseau de sécurité moyen, cela signifie que près de 4 caméras sur 10 sont vulnérables à une cyberattaque », déclare Mathieu Chevalier, Lead Security Architect chez Genetec.

L'étude menée par Genetec montre également que près d'une entreprise sur quatre (23%) n'utilise pas de mots de passe uniques sur ses caméras de sécurité, mais le même mot de passe pour toutes les caméras d'un même fabricant. Il suffit d'une seule caméra compromise pour offrir un point d'accès facile aux pirates informatique.

Jusqu'à récemment, les caméras IP étaient livrées avec des paramètres de sécurité par défaut, y compris au niveau des informations de connexion administrateur, par ailleurs souvent accessibles au public sur les sites Web des fabricants. La plupart des fabricants de caméras demandent désormais aux utilisateurs de définir de nouveaux mots de passe et identifiants administrateur lors de l'installation. Mais les entreprises, les villes et les institutions gouvernementales disposant d'équipements plus anciens n'ont bien souvent jamais mis à jour leurs mots de passe, compromettant potentiellement les autres données et systèmes critiques qui se trouvent sur leur réseau, toujours selon cette étude.

« Notre étude montre que, malheureusement, l'approche informatique qui consiste à "configurer et oublier" reste répandue, mettant en danger la sécurité de toute une entreprise et la vie privée des individus », ajoute Mathieu Chevalier. « Il suffit d'une seule caméra avec un micrologiciel obsolète ou un mot de passe par défaut pour créer une faille dans laquelle un attaquant peut s'engouffrer et compromettre l'ensemble du réseau. Il est essentiel que les entreprises soient aussi proactives dans la mise à jour de leurs systèmes de sécurité physique que dans celle de leurs réseaux informatiques. »

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 1 jour 13 heures Lire la suite...

Sortie de PyCharm 2019.3

L'éditeur JetBrains annonce la sortie de PyCharm 2019.3 son environnement de développement intégré dédié au langage Python. Cette version 2019.3 est la dernière de l'année.

La présente mouture est plutôt riche en nouveautés. JetBrains s'est attaché à corriger des problèmes conduisant parfois au gel de l'interface utilisateur. Les performances ont aussi été améliorées, notamment grâce à une indexation plus rapide. En effet PyCharm peut vous aider à faire votre travail plus rapidement grâce à sa connaissance avancée du code. Pour que cela fonctionne, il est nécessaire d'indexer à la fois votre code et tous les packages que vous importez. Lorsque vous utilisez un package avec des extensions compilées, comme de nombreux packages de science des données, avant de pouvoir l'indexer, PyCharm doit générer des squelettes Python (fichiers stub) qui décrivent l'interface Python. JetBrains a apporté des améliorations à ce processus et vous pouvez vous attendre à ce que l'ensemble du processus d'indexation soit au moins 25% plus rapide.

Depuis plusieurs versions déjà, JetBrains travaille au support des notebooks Jupyter. Cette version ne fait pas exception à la règle, et cette fois, ce sont les widgets interactifs qui sont désormais pris en charge.

Arrive aussi la prise en charge de pytest pour les tests. Ainsi PyCharm 2019.3 vous permet de créer automatiquement des tests Pytest en cliquant simplement sur un bouton.

Toutes les nouveautés de PyCharm 2019.3 sont récapitulées dans sa note de version.  

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 1 jour 13 heures Lire la suite...

Oculus Quest : le suivi des mouvements des mains arrive cette semaine sur le casque VR de Facebook

Une nouvelle mise à jour du casque de réalité virtuelle Oculus Quest va permettre aux possesseurs d’Oculus Quest d’utiliser le hand tracking, le suivi du mouvement des mains et des doigts en temps réel, pour contrôler les éléments en réalité virtuelle sans utiliser d’accessoires.

Publié il y a 1 jour 14 heures Lire la suite...

Stranger Things : le shérif Hopper espère être en vie dans la saison 4

David Harbour a apporté des détails sur son personnage dans la série Netflix, et notamment sa relation avec sa fille décédée, et a déclaré qu’il aimerait beaucoup que son personnage revienne dans la prochaine saison prévue fin 2020.

Publié il y a 1 jour 14 heures Lire la suite...

Star Wars 9 : Rey pense quitter la saga après L’Ascension de Skywalker

« C’est le moment de dire au revoir » a déclaré Daisy Ridley qui incarne Rey dans le neuvième volet de la saga Star Wars qui sortira le 16 décembre. « Une fin appropriée » selon l’actrice de 27 ans.

Publié il y a 1 jour 14 heures Lire la suite...

L’excellente tablette Samsung Galaxy Tab S5e + Slim Cover à seulement 307 €

Alors que son prix habituel se situe aux alentours de 400 €, cet ensemble comprenant la tablette Samsung Galaxy Tab S5e et sa coque de protection est proposé par le site allemand d'Amazon jusqu'à minuit pour seulement 299 € (soit 307,16 € en tenant compte des frais de livraison vers la France).

Publié il y a 1 jour 14 heures Lire la suite...

Espace : l’Europe va récupérer un débris dans l’orbite de la Terre

L’Agence Spatiale Européenne a approuvé la première mission de récupération de débris en orbite. Ceux-ci étant de plus en plus nombreux l’ESA a décidé de faire le ménage en lançant CleanSpace-1 en 2025.

Publié il y a 1 jour 15 heures Lire la suite...

OPPO dévoile ses lunettes à réalité augmentée sans-fil

Contre toute attente, OPPO a présenté sa première paire de lunettes à réalité augmentée à l’OPPO Inno Day 2019. Équipées de 4 caméras pour reconstituer son environnement en 3 dimensions, le dispositif est autonome contrairement aux projets d’Apple et de Samsung.

Publié il y a 1 jour 15 heures Lire la suite...

Tesla : en autopilot, une Model 3 s’encastre dans une voiture de police

Samedi, dans le Connecticut, une Tesla Model 3 avec le pilotage automatique enclenché a embouti deux véhicules dont une voiture de police. Un peu trop confiant, son conducteur était en train de jouer avec son chien...

Publié il y a 1 jour 15 heures Lire la suite...

La bande-annonce de Ghostbusters 2020 est pleine de références au premier film

La bande-annonce tant attendue du vrai troisième épisode est enfin là et force est de reconnaître qu’elle ne déçoit pas. Tout y est pour réjouir les fans de la première heure, surtout ceux qui ont l’œil.

Publié il y a 1 jour 16 heures Lire la suite...

Android : quel launcher choisir pour mon smartphone ?

Personnalisez totalement votre écran d'accueil Android grâce à cette sélection d'applications, innovantes et parfois très riche en fonctionnalités.

Publié il y a 1 jour 16 heures Lire la suite...

Cybertruck : Tesla réduit ses dimensions pour qu’il rentre dans votre garage

Pas une journée ne se passe sans que le Tesla Cybertruck ne fasse parler de lui. Il faut dire qu’il ne laisse pas indifférent, notamment au niveau de ses dimensions qui pourraient être revues à la baisse.

Publié il y a 1 jour 17 heures Lire la suite...

The Witcher : regardez ces longues bandes-annonces et découvrez l’univers de la série Netflix

En attendant la première diffusion de The Witcher le 20 décembre, Henry Cavill, Anya Chalotra et Freya Allan introduisent leur personnage, et présentent l’univers de la série à travers trois vidéos.

Publié il y a 1 jour 17 heures Lire la suite...

Ndivia passe d’une image 2D à un rendu 3D grâce à son intelligence artificielle

L’entreprise Nvidia, qui développe des consoles comme la Xbox, la PlayStation 3 et la Nintendo Switch, vient d’annoncer avoir réussi à transformer une image 2D en une image 3D. Une révolution.

Publié il y a 1 jour 20 heures Lire la suite...

Comment Netflix utilise la psychologie pour améliorer son service client ?

La plateforme de visionnage Netflix souhaite garder secret ses méthodes de personnalisation des comptes abonnés. Pourtant, en étudiant de plus près l'interface, on peut comprendre les différentes techniques visant à garder l'abonné le plus longtemps possible sur la plateforme.

Publié il y a 2 jours 7 heures Lire la suite...

Mes mots de passe sont-ils accessibles sur le Dark Web ? Ces outils surveillent vos données après une attaque

Le temps qu'une entreprise vous informe que vos données ont été piratées, il se peut que vos informations d'identification soient déjà sur le Dark Web. Voici comment suivre le rythme des pirates informatiques.

Publié il y a 2 jours 8 heures Lire la suite...

Inria et Naval Group signent un partenariat stratégique dans le domaine des systèmes d’information navals

Considérant que les logiciels sont désormais vitaux pour la compétitivité de l’industrie de Défense, Inria et Naval Group signent un partenariat stratégique dans le domaine des systèmes d’information navals, visant à créer des équipes-projets communes.

Ce partenariat a été signé par le Président-Directeur général d’Inria Bruno Sportisse et le Président-Directeur général de Naval Group Hervé Guillou. Cet accord vise à renforcer l’avantage compétitif de Naval Group, grâce à l’innovation logicielle pour les produits et process industriels découlant de la recherche au meilleur niveau mondial d’Inria.

Hervé Guillou a déclaré à cette occasion : « Ce partenariat va permettre à Naval Group d’accélérer sa démarche d’innovation dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’intelligence appliquée à la cyber et du traitement du signal. C’est une nécessité compte tenu des besoins de supériorité technologique au combat de la Marine Nationale et de la concurrence internationale exacerbée dans le domaine du naval de défense. Cette coopération avec un partenaire tel qu’Inria sera extrêmement enrichissante et synonyme d’un fort dynamisme collectif. Je me réjouis de cette collaboration présente et à venir ! » Bruno Sportisse s’est également exprimé à cette occasion : « L’appui aux politiques publiques de souveraineté est au coeur de notre stratégie. La signature de cet accord avec Naval Group illustre parfaitement cette volonté. S’appuyant sur une gouvernance forte, ce partenariat sera implémenté opérationnellement sous l’une des formes les plus ambitieuses pour renforcer l’impact économique d’Inria: la création d’équipes-projets communes avec nos partenaires industriels français. Ces équipes-projets pourront bénéficier de la force de frappe de l’ensemble d’Inria et de ses partenaires académiques.»

La coopération entre les deux entités sera structurée en équipes projets conjointes Afin de maximiser l’apport pour Naval Group de l’excellence scientifique d’Inria, ce partenariat prendra la forme opérationnelle d’équipes-projets conjointes. Cette modalité organisationnelle, favorisant l’agilité de la recherche, est au coeur du modèle Inria. Pour répondre aux besoins du domaine du naval de défense, les domaines ciblés sont l’intelligence artificielle, la cybersécurité et le traitement du signal. La première équipe-projet commune devrait être basée à Ollioules (Var), où se trouvent déjà notamment le site Naval Group spécialisé dans la conception de systèmes de missions et de combat.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 jours 8 heures Lire la suite...

Microsoft invente une IA qui peut faire vos devoirs de maths

Le géant américain Microsoft a dévoilé il y a quelques jours une application qui peut résoudre n’importe quel problème de maths, même les plus complexes. Pour cela, il suffira de scanner l’équation et de laisser l’application faire le reste.

Publié il y a 2 jours 8 heures Lire la suite...

Kuzzle annonce la sortie de son backend Open Source version 2.0 pour le Mobile et l’Internet des Objets

A l’occasion du Paris Open Source Summit qui se déroulera les 10 et 11 décembre 2019 aux Docks de Paris, l’éditeur de logiciel Open Source Kuzzle présentera la toute dernière version de son Backend installable, Cloud agnostique et extensible pour le Mobile et l’Internet des Objets. Rendez-vous sur le stand C23.

L’arrivée de cette version majeure est le fruit de deux années de développement et propose aux utilisateurs et développeurs Kuzzle des évolutions fonctionnelles et techniques majeures telles que l’intégration des dernières versions de Elasticsearch 7 et de Node.js 12, le management à distance du cluster masterless haute disponibilité ou encore la génération des clés d’API pour les devices IoT.

Gilles Guirand, Directeur Technique de Kuzzle : "avec l’équipe de R&D Kuzzle, nous sommes très fiers d’annoncer cette nouvelle release Kuzzle v2.0 qui apportera aux développeurs d’applications mobile, web et IoT une performance et une stabilité inégalée du backend Kuzzle en fournissant notamment de nouvelles méthodes API, une toute nouvelle documentation, une console d'administration plus performante, une facilité d’import & export des environnements, une intégration du protocole MQTT au Core Product ainsi que de nouveaux SDK communautaires pour Dart, Rust ou React Native."

Kuzzle v2.0 est officiellement disponible sur Github sous licence Apache 2.0 depuis le 21 Novembre 2019 avec sa liste de fonctionnalités annoncées ici en ligne ainsi qu’un script de migration qui permettra de mettre à jour facilement son Kuzzle v1 vers la version 2.0 de manière sécurisée et fiable.

Conformément à la politique de Long Term Support (LTS) de l’éditeur, les utilisateurs de  Kuzzle continueront à recevoir et bénéficier du support produit sur la version actuelle de Kuzzle v1.11.0 jusqu’en Avril 2021 avec toutes les mises à jour de sécurité et les correctifs de bugs éventuels.

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 jours 8 heures Lire la suite...

Fin de support étendu de Windows Server 2008 & 2008 R2, Windows 7, Office 2010 et Skype for Business Online

Microsoft rappelle que le 14 janvier 2020, le support étendu de Microsoft Windows7, Windows Server 2008 et 2008 R2 prendra fin. Le 13 Octobre 2020, c'est celui de Microsoft Office 2010 qui sera terminé.

Enfin, c'est Le 31 juillet 2021 que prendra fin le support de Skype for Business online. 

Le fin du support signifie que Microsoft ne fournira plus de mises à jour, de correctifs de sécurité ni de support technique pour les produits concernés. 

Microoft rappelle encore qu'elle n'assurera plus la garantie de la conformité réglementaire qui risque donc d’être déficiente sur les systèmes concernés. 

Catégorie actualité: 
Image actualité AMP: 

Publié il y a 2 jours 8 heures Lire la suite...

Le modèle DevOps “you build it, you run it”, une impasse pour les grandes entreprises

De nos jours, les équipes informatiques n’ont pas le rôle le plus facile dans les grandes entreprises. Les DSI essaient de rivaliser avec la réactivité et la capacité d’innovation des start-ups pour les nouveaux projets, et s’efforcent de moderniser les applications vers “le(s) cloud(s)”, tout en travaillant à l’échelle inhérente à une grande entreprise. De nombreuses entreprises se tournent vers l’approche DevOps en espérant réduire les délais de livraison en intégrant des ingénieurs d’exploitation dans leurs équipes de développement produit - type “you build it, you run it” (celui qui conçoit est aussi celui qui déploie).

Mais à l’échelle d’une grande entreprise, cette approche simpliste de modèle DevOps est souvent vécue comme un problème. Les grandes entreprises ont besoin de niveaux de stabilité et de sécurité qui ne constituent pas forcément des impératifs immédiats pour les start-ups. Elles doivent aussi maintenir un juste équilibre entre rapidité et sécurité, généralement dans un environnement aux budgets contraints et pas souvent révisables à loisir. Bien que le modèle d’immersion des Ops vers les Dev soit un bon point de départ pour gagner en agilité et améliorer le flux de fonctionnalités ou l’empathie des équipes, l’adoption d’un outillage et d’une plateforme applicative et l’évolution vers des pratiques d’ingénierie orienté fiabilité (SRE) représente bien souvent une meilleure approche pour les grandes entreprises modernes.

Modèle DevOps : une solution aux silos... mais de courte durée

Pour bien comprendre où nous en sommes aujourd’hui, il est important de se rappeler d’où nous venons. Entre la fin des années 90 et le début des années 2000, les DSI ont mis en place des structures organisationnelles avec des pratiques de livraison cloisonnées (développement, analyse, contrôle qualité, opérations, etc.). Le but était d’exercer un contrôle sur la livraison des applications et de réaliser des économies.

Dans la pratique, cette démarche a souvent eu l’effet inverse. Les équipes se sont naturellement concentrées sur l’optimisation de leurs silos respectifs et ont collectivement perdu de vue le véritable objectif : optimiser l’ensemble du processus de livraison des applications et du flux de fonctionnalités. Les équipes informatiques ont commencé à concevoir de nombreuses applications sur mesure, avec pour conséquences une augmentation des coûts et des problèmes de sécurité. C’est ce qui a poussé les dirigeants à adopter le modèle DevOps, dont les principes, en théorie, semblaient être la solution miracle au problème des silos. L’idée était qu’en fusionnant les équipes de développement et d’exploitation pour gérer le cycle de livraison des logiciels, celles-ci contrôleraient l’ensemble du processus, et assureraient une livraison plus rapide et sécurisée.

Les failles du modèle

Rabobank, une grande entreprise de services financiers qui a fait la preuve de son avance en matière de nouvelles technologies, est ainsi partie du principe que l’affectation de personnel d’exploitation à chaque équipe produit lui conférerait suffisamment de contrôle sur le processus pour accélérer les changements et la livraison. Elle a donc mis en place des équipes produit autonomes comprenant chacune des ingénieurs d’exploitation. Tant qu’une seule équipe était en charge du développement de la plate-forme et de la pile technologique, tout se passait bien étant donné le nombre minime de dépendances. Mais d’autres équipes se sont constituées et sont devenues interdépendantes. Chacune poursuivait des objectifs différents, avec des livrables différents pour des clients finaux différents, si bien que leurs pratiques et outils ont divergé.

En fait, le principe « You build it, you run it » a fonctionné pour une dizaine de personnes résidant au même endroit. À mesure qu’elles se sont étoffées ou décentralisées, les équipes ont commencé à faire cavalier seul et à ignorer les problèmes de leurs homologues. Le point de rupture survenait généralement lorsque plus de dix personnes dépendaient de la même infrastructure d’exploitation.

Les portails Web interne et externe de l’entreprise sont un bon exemple de ce point de rupture. L’entreprise avait décidé de les fusionner, estimant à juste titre qu’il était inutile d’exécuter deux sites différents pour présenter en partie les mêmes données. Le problème est qu’elle n’a pas fusionné les équipes. Résultat : l’équipe responsable du portail interne n’employait pas les mêmes stratégies de sécurité, de tests d’intrusion et de conformité que l’équipe externe. L’équipe du portail interne a perdu en rapidité en héritant d’un patrimoine construit différemment. Pire encore, des frictions sur des questions telles que le choix des outils, le calendrier des déploiements et la duplication des micro-services ont engendré des frustrations tant sur le plan métier que technique. C’est seulement après que l’entreprise ait entamé un processus de 3 à 4 mois visant à éliminer certaines inefficacités et à accélérer les cycles de déploiement que le chantier a porté ses fruits. Résultat : le nombre de personnes nécessaires à l’exploitation de la plate-forme est passé de 30 à 10 et la productivité des développeurs est passée de 30 à 75 %.

Tous les modèles DevOps ne sont pas une solution miracle

Il était clair que les pratiques initiales de livraison d’applications, c’est-à-dire pré-DevOps, de cette société devaient changer mais pas à travers n’importe quel modèle de DevOps. La leçon à retenir est qu’en matière de DevOps, il n’existe pas de solution universelle. L’expérience de cette entreprise reflète probablement celle de nombreuses organisations modernes. Sur un marché de plus en plus concurrentiel où l’innovation s’accélère, les modèles DevOps classiques ou tirées de la littérature ne sont pas toujours adaptés à la culture et aux pratiques propres aux entreprises et leur patrimoine et histoire - quelque soit les secteurs tels que la finance, le commerce de détail, la santé ou le secteur public.

Il est important de faire preuve de flexibilité et d’identifier constamment et régulièrement toute pratique étroitement codifiée et dogmatique susceptible de se révéler préjudiciable. La flexibilité des outils modernes faisant émerger une API entre Dev et Ops - par le biais d’outil de plate-forme applicative et container peut jouer un rôle clé. Il faut aussi appliquer des modèles tels que l’ingénierie de plate-forme en tant que produit et s’attacher à l’approche orientée fiabilité (SRE - site reliability engineering) pour équilibrer les activités DevOps d’une part entre innovation et déploiement et d’autre part entre réduction des taux d’erreur ou augmentation de la résilience et observabilité. C’est dans la combinaison de ces approches que des solutions peuvent être trouvées pour de nombreuses organisations et que leur modèle DevOps pourra passer à l’échelle sans accumuler de la dette technique dans des nouveaux silos “you build it, you run it”.

Alexandre Vasseur
CTO Europe du Sud chez Pivotal
DevOps
Mots clés Google: 

Publié il y a 2 jours 9 heures Lire la suite...

Pages